Détournement à la Commission béninoise de l’Unesco : Adélaïde Allagbada rejette les accusations de Emile Kpoto

Banouto
publié le Feb 3, 2020

Accusé de détournement de fonds à la Commission nationale de l’Unesco, Adélaide Fassinou Allagbada a réagi. La secrétaire permanente de l’institution rejette tout.

« Je n’ai rien à cacher. Je ne m’occupe pas les finances ». Adélaïde Fassinou Allagbada est formelle. La secrétaire permanente de la Commission nationale béninoise pour l’Unesco rejette les accusations de détournement.

Dans une lettre ouverte en date du 27 janvier 2020, Emile Kpoto, président du conseil d’administration de la Fédération béninoise des associations et Clubs Unesco (FBACU), alerté un cas présumé de détournement de 10 000 dollars US à la Commission nationale béninoise pour l’Unesco.

Joint par Banouto, Adélaïde Fassionou Allagbada rejette toutes les accusations. Elle explique que les 10 000 dollars US en cause sont « pour tous les clubs qu’il faut redynamiser du nord au sud ». Le chèque a été délivré à Gabin Allognon. La secrétaire permanente de la Commission nationale béninoise pour l’Unesco explique que si le chèque lui a été délivré, c’est parce qu’il est le responsable de la faîtière reconnue.

« Allognon Gabin a été élu au cours d’une AG le 5 décembre 2018. Kpoto était à l’AG. C’est après 8 ans de léthargie de l’institution. Kpoto a été élu secrétaire exécutif adjoint », a-t-elle confié. Elle détaille que c’est non content que Emile Kpoto, alors président de la faîtière, a décidé de créer une « fédération bis ». Cela, explique-t-elle, « parce qu’il fallait en novembre à Paris ». Mieux, soutient Adélaïde Fassinou Allagbada la fédération bis est enregistrée au ministère de l’intérieur alors que « nos fédérations de Clubs Unesco n’ont rien à voir avec le ministère de l’intérieur ».

Adélaïde Fassinou Allagbada pense que Emile Kpoto veut simplement empocher la somme destinée aux clubs Unesco.

 


  • Lautre
    il y a 6 mois

    ????????????????????????????????