Présidentielle 2021: le parrainage évoqué à la rencontre entre Talon et les partis politiques

Léonce Gamai
publié le Jun 4, 2020

La question du parrainage des candidats à la présidentielle 2021 au Bénin a été évoquée à la rencontre du mercredi 03 juin entre le président Patrice Talon et les partis politiques.

Vue partielle des participants

A la rencontre du mercredi 03 juin entre le chef de l’Etat et les partis politiques impliqués dans les élections communales de mai 2020, les différents acteurs n’ont pas parlé que des modalités révisées d’élection des maires au Bénin.  

Des participants à la rencontre ont indiqué à Banouto que certains ont profité de cette séance de concertation pour évoquer la question du parrainage des candidats à la présidentielle 2021.

Sans remettre en cause la pertinence de la réforme, apprend-on, ils souhaitent son allègement. Sabi Sira Korogoné, président du Mouvement populaire de libération (MPL) en a aussi fait mention dans son point de la rencontre.

« Nous en avons profité pour suggérer au chef de l’Etat, d’être auprès de l’institution parlementaire, le porte-parole de tous ses compatriotes en général, de sa jeunesse en particulier. De demander humblement au parlement de faire un travail de fond en comble et de revoir, au nom de la paix et de la stabilité, la disposition liée au parrainage, de carrément sauter cela », a rapporté le leader du MPL sur Icone TV.

Le principe de parrainage a été institué au Bénin par la réforme constitutionnelle de novembre 2019. Le code électoral, qui en définit les modalités, dispose que tout candidat à l’élection présidentielle doit  réunir le parrainage de 16 élus députés et/ou maires.

« Cette loi est incomprise à cause du contexte actuel. Donc du coup, on a suggéré au chef de l’Etat, de demander au parlement de nous débarrasser de cette disposition [afin que ] que tout Béninois se sentant capable de diriger son pays puisse participer sans être présent à l’Assemblée nationale, sans avoir des élus communaux et municipaux », a ajouté Korogoné.

L’exigence de parrainage des candidats à la présidentielle fait craindre au Bénin une élection à sens unique en 2021. L’opposition, qui n’est plus représentée au Parlement, n’a remporté que 7 mairies aux dernières élections communales.

 


  • AIHOU Adolphe Eusèbe
    il y a 2 mois

    Quelle est cette opposition dont vous parlez dans la chute de votre article, et qui aurait obtenu 7 mairies? Comment l'appelle-t-on?

  • Josaphat
    il y a 2 mois

    Le Bénin n'a plus d'oppostion. Le pays va à sens unique