Sénégal : le parlement livre Khalifa Sall au procureur

Olivier Ribouis
publié le 26 novembre 2017

Samedi au parlement sénégalais, les députés ont voté par 125 voix Pour et 23 Contre, la levée de l’immunité du député et maire de Dakar, Khalifa Sall qui devra désormais répondre devant la justice des chefs d’accusation qui pèsent contre lui.

khalifa-sall Khalifa Sall désormais sans immunité parlementaire

Khalifa Sall sans immunité parlementaire désormais. Le dernier bouclier du maire de Dakar,  a été sauté samedi 25 novembre au parlement sénégalais. Son immunité a été levée lors du vote à l’Assemblée nationale. C’est par 125 voix Pour et 23 Contre que la levée de son immunité parlementaire a été décidée par les députés. Ce n’est pas faute de tentatives d’empêchement que cela s’est passé. Cheikh Bamba Dièye qui s’est opposé à cette levée d’immunité avait, pendant le débat avant vote, appelé ses collègues à ne pas transformer le parlement en « faire-valoir » pour le pouvoir du président Macky Sall. « L'Assemblée nationale ne doit pas servir de faire-valoir. Le procureur de la République s'est dédit et veut vous instrumentaliser en vous donnant un couteau tranchant pour égorger Khalifa Sall » a déclaré le parlementaire selon le site d’information Seneweb. Pour Serigne Bassirou Guèye, le Procureur qui a formulé la requête demandant de lever l’immunité du député-maire, c’est un acte qui permettra à la justice de mieux faire son travail. Accusé de détournement, d’escroquerie, de blanchiment de capitaux et rrêté, Khalifa Sall a fait la campagne aux législatives depuis sa cellule. L’homme âgé de 61 ans est considéré du côté de l’opposition comme une victime des manœuvres du président Macky Sall pour balayer de son chemin tout ce qui peut lui constituer un obstacle à la prochaine présidentielle.

Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci