Côte d’Ivoire : un millier de militaires mis à la retraite anticipée

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 7 décembre 2017

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné, a annoncé mercredi, le départ volontaire d’un millier de militaires de l’armée en pleine restructuration.

Militaires ivoiriens

L’effectif de l’armée ivoirienne sera d’ici la fin de l’année 2017. A l’issue du conseil des ministres ce mercredi 6 décembre, le gouvernement a annoncé le départ volontaire d’environ mille (1 000) hommes de l’armée, précisément 991. Selon le ministre de la Communication, de l’Économie numérique et de la Poste, il s’agit notamment de 3 officiers, de 634 sous-officiers et de 354 militaires du rang. Les concernés seront mis à la retraite par anticipation à compter du 31 décembre 2017. Mais avant cette date, ils recevront leur pécule de départ, a indiqué le ministre.

 Ces départs massifs s’inscrivent dans le cadre d’une réforme engagée par le pouvoir du président Alassane Ouattara en vue de la restructuration de l’armée. De fait, à en croire les autorités ivoiriennes, « la répartition de l’effectif de l’armée de Côte d’Ivoire est en déphasage avec les normes admises en termes d’encadrement des armées modernes. Des normes qui sont 25% de sous-officiers et 70% de militaires du rang ».

C’est donc dans la perspective de la modernisation de l’armée et du respect des normes que le pouvoir a lancé en 2016, la loi de programmation militaire. Cette loi prévoit la modernisation de l’armée, avec une plus grande professionnalisation. L’ambition de cette loi est également de réduire l’effectif pléthorique de l’armée qui a vu ses rangs gonflés avec des anciens rebelles (13 000) hommes selon des sources militaires rapportées par de nombreux médias.

 

 

Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci