BIEN-ETRE 0 Commentaire

Bénin: plus de querelle de prostate entre les chercheurs Valentin Agon et Antoine Houndagnon

Olivier Ribouis
publié le 12 mars 2018

Autrefois en conflit sur les recettes de traitement de la prostate, Valentin Agon et Antoine Houndagnon, deux chercheurs béninois en médecine ont fumé le calumet de la paix.

valentin-agon-antoine-houndagnon Les chercheurs Houndagnon et Agon fraternisent désormais contre la prostate

Réconciliation entre Valentin Agon et Antoine Houndagnon. Les deux chercheurs béninois en conflit sur des recettes pour le traitement de la prostate ont mis fin à leur rivalité qui a duré six mois. Désormais réconciliés au terme d’une médiation du ministère de la santé, les deux chercheurs béninois connus à travers le monde ont donné une conférence de presse vendredi 09 mars pour informer l’opinion publique.  « Je profite de cette rencontre solennelle pour retirer mes mots que j’ai prononcés à l’endroit du produit Prostapi de monsieur Agon Valentin » a déclaré le chercheur Antoine Houndagnon qui avait discrédité le produit présenté par son producteur comme « un puissant anti-inflammatoire qui a une excellente action thérapeutique sur l’hypertrophie de la prostate ».

A (RE)LIRE:Prostate de Talon : ce que les ministres cachaient aux Béninois

Satisfait de la rétraction de propos discréditant son produit, Dr Agon a lui aussi déclaré la fin de la querelle et annoncé une nouvelle ère de collaboration au profit des personnes souffrant de l’hypertrophie de la prostate. « C’est dissipé, c’est terminé. Le problème entre Houndagnon et moi est fini(…). Il a retiré ses mots et nous sommes des frères, nous sommes là pour traiter les Béninois et le monde entier » s’est-il réjoui. Cette réconciliation n’est pas la fin du processus mené par le ministère de la santé selon Alexis Bokossa Directeur Recherche en santé et médecine traditionnelle. « Nous y avons travaillé, nous y avons cru, nous y sommes arrivés. Mais nous n’allons pas les lâcher. Nous allons continuer par les suivre isolément » a-t-il promis. 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci