BIEN-ETRE 0 Commentaire

Reproduction humaine: problème de procréation médicalement assistée au Bénin selon une thèse de Doctorat

Olivier Ribouis
publié le 12 mars 2018

Déjà pratiquée au Bénin, la  procréation médicalement assistée (PMA) a fait l’objet d’une recherche de soutenance de thèse de doctorat en philosophie à l’Université d’Abomey-Calavi(UAC). Selon Thomas Hounwanou Edea, le désormais Docteur, il se propose des problèmes éthico-juridiques au Bénin et en Afrique.

procreation-medicalement-assistee Procreation médicalement assistée

Le Bénin pratique la procréation médicalement assistée sans avoir mis les garde-fous. C’est ce que révèlent les conclusions des recherches de Thomas Hounwanou Edea qui vient de soutenir sur la question, une thèse de Doctorat en philosophie à l’Université d’Abomey-Calvi. « Lorsque l’on parle de procréation, c’est l’acte de procréer et cet acte de procréer peut être naturel comme artificiel. Lorsqu’on est confronté à des difficultés procréatives de manière naturelle, on peut faire recours à des technosciences biomédicales qui existent déjà au Bénin » a-t-il rappelé.

A(RE)LIRE : Bénin: plus de querelle de prostate entre les chercheurs Valentin Agon et Antoine Houndagnon

Sauf qu’il y a des problèmes autours de la pratique au Bénin. « Cette technique qui existe et qui se pratique pose des problèmes éthiques et juridiques. C’est sur ces questions que nous avons réfléchis et nous retenons que le corpus juridique africain et béninois en particulier est liminaire. C’est un corpus qui ne permet pas de régler les problèmes juridiques que soulèvent la procréation médicalement assistée ou la procréation artificielle aujourd’hui » a signalé à la télévision nationale ORTB, le tout nouveau Docteur dont le thème de recherche est : « La procréation à l’ère des technosciences biomédicales : portée et problèmes éthico-juridiques ».  Le Bénin compte déjà plus de 100 bébés nés par procréation médicalement assistée et le chercheur dit avoir montré que les questions de la valeur, la dignité humaine se posent. 

LIRE AUSSI : Bénin-Santé: une réalisation de plus de 200 millions de Dr Hounou et ses partenaires

Professeur Noël Gbaguidi, président du jury atteste du mérite du travail.  « Nous avons estimé que les positions qu’il a prises, les développements qu’il a faits  et ses conclusions sont acceptables » a appuyé le président du jury ayant accordé à Thomas Hounwanou Edea, le grade de Docteur avec la mention « très honorable ».  L’impétrant  a eu pour directeur de thèse, le professeur titulaire du CAMES, Paulin Hounsounon-Tolin.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci