BIEN-ETRE 0 Commentaire

Bénin-Santé/Médicaments essentiels: l’agrément de la CAME retiré par décret de Talon

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 23 juin 2018

Par un décret en date du 20 juin 2018 signé par le président de la République du Bénin, le gouvernement, selon une information d’Océan Fm, a retiré à la CAME son agrément.

siege-came Vue du siège de la CAME

La Centrale d’achat des médicaments essentiels et consommables médicaux (CAME) n’est plus autorisée à approvisionner les formations sanitaires en médicaments essentiels jusqu’à nouvel ordre. La structure créée en 1989 pour cette mission  n’a plus d’agrément.

Le gouvernement du Chef de l’Etat Patrice Talon, selon la radio privée Océan Fm, a retiré à la Centrale d’achat des médicaments essentiels et consommables médicaux son agrément. Cela, apprend la radio, à travers un décret qu’il a signé le 20 juin 2018.

Dans le décret, le président Patrice Talon a autorisé le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, à dénoncer la convention de partenariat entre la Centrale d’achat des médicaments essentiels et consommables médicaux et le gouvernement signé le 29 septembre 2010.

Toujours selon le décret présidentiel, une assemblée générale de la CAME sera convoquée dans un délai de huit jours.

Les motifs de cette décision ne sont pas encore connus. Mais il faut rappeler que la décision du président Talon intervient quelques mois après l’affaire dite des faux médicaments pour laquelle le député Mohamed Atao Hinnouho a été placé sous mandat de dépôt par le procureur de la République près le Tribunal de première instance de première classe de Cotonou.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci