BIEN-ETRE 0 Commentaire

Procès Glyphosate : un jardinier noir atteint de cancer gagne 289 millions de dollars contre Monsanto

Olivier Ribouis
publié le Aug 11, 2018

 A San Francisco aux Etats-Unis,  un tribunal a condamné Monsanto, le géant des herbicides et des OGM à verser la somme de 289 millions de dollars de frais de dommage à Dewayne Johnson, un jardinier afro-américain atteint de cancer.

dewayne-jonhson Dewayne Johnson, le jardinier afro-américain atteint de cancer lymphatique

Une première aux Etats-Unis. Monsanto condamné à payer 289 millions de dollars de dommages pour avoir dissimulé la dangerosité du Roundup, son herbicide à l’origine du cancer d’un jardinier afro-américain.

Le verdict historique d’un tribunal de San Francisco est tombé vendredi 10 août. Le géant des herbicides et des organismes génétiquement modifiés (OGM) devra verser cette grosse somme à Dewayne Johnson, le jardinier afro-américain atteint de cancer lymphatique. Pour les jurés, il n’y a aucun doute, le Roundup commercialisé par Monsanto est la principale cause de la maladie du plaignant qui meurt  de cancer pour avoir utilisé l’herbicide pendant de nombreuses années.

 Le tribunal a conclu que Monsanto  a fait preuve de « malveillance ». Premier grand vainqueur du procès  du glyphosate, la substance cancérigène contenue dans l’herbicide de Monsanto, Dewayne Jonhson est content de « pouvoir aider une cause » portée par des milliers de victimes à travers le monde.

L’Afro-américain de 46 ans qui a réclamé plus de 400 millions espère que sa victoire va doper toutes les victimes qui ont porté plainte contre l’entreprise rachetée l’allemand Bayer. 

Mosanto contexte le verdict et refuse d’admettre que son produit est à l’origine du cancer de M. Jonhson. « Nous exprimons notre sympathie à M. Johnson et à sa famille. La décision d'aujourd'hui ne change pas le fait que 800 études scientifiques et les conclusions de l'agence américaine de la protection de l'environnement (EPA), des instituts nationaux pour la santé et des autres autorités de régulation à travers le monde soutiennent que le glyphosate ne cause pas de cancer et n'a pas causé le cancer de M. Johnson », a réagi Monsanto, dans un communiqué du vice-président, Scott Partridge sur leur site.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci