BIEN-ETRE 0 Commentaire

Tabagisme passif : risque mortel pour les enfants

Falilatou Titi
publié le 25 août 2018

Les enfants exposés au tabagisme risquent de souffrir d’une Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), à l’âge adulte. Selon une étude publiée sur le site de l’American Cancer Society, ce tabagisme passif a de nombreuses conséquences sur la santé des personnes exposées. 

tabagisme le tabagisme nuit aux enfants

Ils ne sont pas fumeurs, mais exposés au tabagisme, ils risquent de contracter une maladie pulmonaire. Ces enfants qui sont dans l’entourage de fumeurs, selon une étude américaine sont susceptibles de souffrir d’une BPCO mortelle, à l’âge adulte. La BPCO est une maladie inflammatoire des poumons qui concerne essentiellement les fumeurs. Mais récemment, des chercheurs ont découvert que les enfants qui subissent le « tabagisme passif » ont plus de risque de contracter cette maladie et d’en mourir.

L’étude a été réalisée sur un échantillon de 70 900 personnes. Âgés de 50 à 74 ans, ces personnes n’ont jamais fumé. Les sujets de l’étude ont été observés et suivis en moyenne pendant 22 ans. Ils ont répondu à plusieurs questions sur leur éventuelle exposition au tabac pendant l’enfance et à l’âge adulte. « Ceux qui ont grandi auprès d'un fumeur quotidien avaient 31% plus de risques de mourir d’une bronchique chronique obstructive, en comparaison à ceux qui n’ont pas vécu avec un fumeur », rapporte l’American Cancer Society.

La même étude montre également que vivre avec un fumeur ou fréquenter des fumeurs à l’âge adulte peut aussi être néfaste pour la santé. « Lorsque l’exposition à la fumée de cigarette dépasse 10 heures par semaine, le risque de mortalité quel qu’en soit la cause est 9% plus élevé, d'un décès à cause d’une cardiopathie ischémique est 27% plus élevé, d'une attaque cardiaque est 23% plus élevé et le risque de décès des suites d’une BPCO est 42% plus élevé », précise les scientifiques. Pourquoi docteur rapporte que chaque année, le tabagisme passif est la cause de décès prématuré de 3 000 personnes non-fumeuses en France.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci