BIEN-ETRE 0 Commentaire

Bénin- cabinets de santé illégaux: des « mouroirs » sous scellés dans l’Alibori

Olivier Ribouis
publié le 3 octobre 2018

Accompagné d’un détachement d’éléments de la police républicaine, le préfet de l'Alibori, Mohamadou Moussa a procédé à la fermeture de cabinets de santé illégalement installés dans son département.

Des soins à un malade

Fin de vie pour les cabinets de santé illégaux dans le département de l’Alibori. Mardi 02 octobre, en application de la décision du Conseil des ministres du 25 juillet 2018, le préfet de l'Alibori, Mohamadou Moussa a procédé à la fermeture de certains cabinets exerçant illégalement sur son territoire.

Accompagné des éléments de police républicaine et du Directeur départemental de la santé Bouraïma Mama Adam, il a effectué une descente de sommation sur le terrain.  Environ dix centres illégaux ont été contraints à la fermeture et leurs matériels saisis. Pour la première autorité du département qui se sent obliger de protéger les populations dans l’Alibori, ces centres illégaux sont ôtent des vies plus qu’ils n’en sauvent.  « Nous ne pouvons pas laisser, les populations visiter ces mouroirs. C'est ce qui explique cette action. Nous avons commencé aujourd'hui et la bataille va se poursuivre dans les arrondissements, les villages et hameaux de tout le département de l'Alibori », a déclaré le préfet Moussa Mohamadou rapporté par l’Agence Bénin presse (ABP).

Selon le préfet, les  cabinets concernés ont déjà eu suffisamment de temps d’avertissement. A présent, c’est la répression.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci