BIEN-ETRE 0 Commentaire

''Itinéraire d'un médecin africain" : récit de Pierre M'Pélé-Kilébou, homme du SIDA

Olivier Ribouis
publié le 8 mars 2019

Ancien Représentant résidant de l’OMS au Bénin, Dr Pierre M’Pélé-Kilébou a publié un livre autobiographique dans lequel il raconte sa longue lutte contre le SIDA.

pierre-mpele-kilebou Docteur Pierre M'Pélé-Kilébou

Il connaît le SIDA et le SIDA le connaît. On l’appelle Pierre M’Pélé-Kilébou. Ancien Représentant résidant de l’OMS au Bénin, c’est un médecin africain qui totalise  « plus de 25 ans d’expérience personnelle dans la lutte contre le SIDA ». Cette riche expérience au contact de la réalité du SIDA du début dans les années 80 jusqu’à présent, le médecin originaire du Congo-Brazzaville a décidé la partager avec le public pour une utilité certaine au monde entier et particulièrement à l’Afrique avec les épidémies qui se déclarent sur le continent et ailleurs.  Le diplomate et ancien directeur de l’ONU-SIDA au Nigéria vient en effet de publier un livre.  Parut aux éditions Maia en janvier 2019, l’ouvrage est intitulé : « Itinéraire d’un médecin africain : du commencement au début de la fin de l’épidémie du SIDA en Afrique ». Le 22 février,  le public béninois a eu droit à la présentation de ce livre préfacé par le  professeur Marc Gentilini.

Selon le préfacier,  « cet ouvrage raconte la vie d’un médecin impliqué corps et âme depuis le début de l’épidémie du SIDA, et rassemble les leçons apprises dans son combat contre un fléau mondial, qui a engendré tant de souffrances et remis en cause bien des vérités sur nos comportements et nos sociétés, sur l’Homme et son destin ».

A la lecture, le journaliste et chroniqueur littéraire Tanguy Agoï, dans sa présentation du livre a découvert comment Pierre M’Pélé a découvert le SIDA qu’il a décidé de combattre. « C’est en France qu’il fait connaissance avec cette infection virale caustique, avant de vivre avec elle comme une amante dans une relation d’une telle proximité qui frôle l’intimité. Puis, de la combattre avec toute la force que peut demander un ennemi brutal, mordant, corrosif précis et fatal. Et enfin de la vaincre, comme on peut arriver à bout d’un dur à cuir, plus stratège et félon, cynique et surtout silencieux et pernicieux », a-t-il relevé.

« Un récit authentique »

itineraire-medecin-africain-pierre-mpele

L’ouvrage contient bien des choses intéressantes à savoir. Le chroniqueur littéraire apprend qu’avec, Dr Pierre M’Pélé, « on découvre des médecins et autres hommes de bonne volonté, qui livrent bataille les mains nues, à un ennemi si puissant, si coriace ». Sur ce a-t-il ajouté,  « l’auteur a mentionné toutes les stratégies, toutes les peines éprouvées dans cette lutte, comme ce sentiment indescriptible qu’on peut partager chez un médecin qui assiste impuissant à la mort de ses patients avec qui il avait commencé à se lier d’amitié, de parenté ».

Dans son itinéraire de médecin africain qu’il raconte M’Pélé est d’abord revenu sur les origines du SIDA qui demeurent jusqu’à présent un mystère pour certains. Le présentateur souligne qu’il a expliqué blanc sur noir,  « comment est née une maladie qui a prospéré dans un contexte de crises politico-civiles, l’insouciance et l’indifférence de sa cible, l’inconséquence des structures politiques qui doivent y faire face, en portant un masque de maladies ordinaires connues à l’Afrique pour avancer incognito, profitant de la pudeur qui entoure tout débat lié au sexe ».  

Pas de doute avoir sur l’authenticité du récit que fait le médecin africain. « Cette autobiographie est un récit authentique visant à partager une histoire tumultueuse vécue de l’intérieur de l’œil du cyclone », certifie le préfacier pour qui « Les combats de demain se nourrissent  du passé pour construire au mieux les réponses adaptées aux futures grandes épidémies planétaires ». C’est justement selon l’auteur lui-même, ce qui l’a motivé à écrire ce livre. « Je pense que nous devons partager ce qu’on a fait. Nous les Africains, ne le faisons pas », a dit Dr M’Pélé au lancement de l’ouvrage à Cotonou. Optimiste le médecin qui croit que la fin du SIDA est pour bientôt appelle à une vigilance plus accrue pour ne pas manquer le cap de la victoire (V) fixé en 2030.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci