BIEN-ETRE 0 Commentaire

Cancer: des chercheurs découvrent une nouvelle thérapie sans effets secondaires

Falilatou Titi
publié le 3 juin 2019

Des chercheurs (oncologues) ont trouvé une nouvelle thérapie pour soigner les cancers de manière différente et sans effets secondaires. Ils ont présenté les résultats de leurs travaux lors du congrès de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) qui s'est ouvert le 31 mai à Chicago.

Cancer du sein

Les dernières découvertes des scientifiques dans le domaine de la cancérologie pourraient changer quelque chose dans le traitement de la maladie. Réunis à Chicago, au cours du congrès de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO), ils ont présenté une nouvelle thérapie dans le traitement des cancers.

Il s’agit, apprend le site Pourquoi docteur, de l’immunothérapie utilisée dans le traitement des cancers comme le mélanome, le cancer de la peau, du rein, du poumon, du sein, et ORL. « Contrairement à la chimiothérapie qui cherche à détruire la tumeur, l'immunothérapie consiste à administrer des substances qui vont stimuler, voire "mobiliser", les défenses immunitaires de l'organisme afin de le rendre plus résistant face à la maladie », explique le site.

Pourquoi docteur poursuit que les scientifiques ont déjà entrepris 3000 essais à travers le monde, avec ce traitement mais « les médecins ont assez de recul pour dresser un premier bilan ».

Durée de survie et avantages

« Les patients traités depuis plusieurs années sont toujours en vie, chose que l'on ne voyait pas jusqu'à présent avec la chimiothérapie dans le cancer de la vessie. Clairement, l'immunothérapie change le pronostic des patients », a confié à France info Yohann Loriot, cancérologue à l’Institut Gustave Roussy de Villejuif, rapporté par Pourquoi docteur. Selon le spécialiste, l’expérience est mieux appréciable lorsque le traitement dure un an ou 2, voire plusieurs années.

Selon Aurélien Marabelle, oncologue à Gustave Roussy et président de la société française d’immunothérapie, des patients qui ont expérimenté l’immunothérapie sur une période donnée et qui ont arrêté par la suite, n’ont pas fait de rechute. « On est à un an, deux ans, jusqu'à trois ans de suivi et le cancer ne revient pas », en témoigne l’oncologue sur France inter et rapporté par Pourquoi docteur.   

Outre cela, la nouvelle thérapie a un avantage pour les patients. « Contrairement à la chimiothérapie, on ne recense pas d'effet secondaire lors d'un traitement par immunothérapie. Ni nausées, ni perte de cheveux », rassurent les spécialistes. Cependant, ils relèvent des inconvénients notamment dans son inefficacité lors du traitement de certains types de cancer comme ceux de la prostate ou du pancréas. Surtout, préviennent les oncologues, l’immunothérapie ne fonctionne que chez 20% des patients atteintes d’un cancer.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci