BIEN-ETRE 0 Commentaire

Bénin/Lutte contre le paludisme: achat de 500 000 moustiquaires imprégnées par le gouvernement

Léonce Gamai
publié le 4 septembre 2019

Dans le cadre de son partenariat avec le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, le Gouvernement béninois a acquis 500 000 moustiquaires imprégnées au profit des populations.

benin lutte contre le paludisme Benjamin Hounkpatin, ministre de la santé du Bénin

 

Des moustiquaires imprégnées d'insecticide à longue durée d'action au profit des populations béninoises. Elles ont été acquises par le Gouvernement. L’annonce a été faite à l’issue du Conseil des ministres de ce mercredi 04 septembre 2019 présidée par le chef de l’Etat, Patrice Talon. Le compte rendu de la séance rappelle que cette acquisition de moustiquaires imprégnées est intervenue à l’issue de négociations avec le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Autorisées par le Conseil des Ministres en date du 20 mars 2019, ces négociations «ont permis d'obtenir l'acquisition des 500.000 moustiquaires pour un coût total d'un million cinq cent soixante-douze mille trois cent quatre-vingt-quinze dollars US trente -deux (1.572.395,32) soit neuf cent trente-neuf millions cinq cent six mille deux cent quatre (939.506.204) FCFA», apprend le document. «Sur cette base, le coût unitaire d'une moustiquaire revient à mille huit cent soixante-dix-neuf (1.879) FCFA contre une moyenne de trois mille sept cent cinquante (3.750) FCFA antérieurement, soit un milliard huit cent soixante-quinze millions (1.875.000.000) de FCFA pour le même nombre de moustiquaires», poursuit le Conseil des ministres dans son compte rendu. Le gouvernement béninois assure que «cette économie d'échelle ainsi réalisée, permet d'apprécier la pertinence de la réforme effectuée pour promouvoir les achats sur la plateforme Wambo.»

Selon les résultats de la Cinquième Enquête Démographique et de Santé au Bénin. (EDSB-V) 2017-2018, la grande majorité des ménages (92 %) possèdent au moins une moustiquaire imprégnée d'insecticide. 61 % des ménages ont au moins une moustiquaire imprégnée d'insecticide pour chaque deux personnes qui ont passé la nuit dans le ménage. Pour ce qui est du taux de prévalence du paludisme, il varie selon le département, passant d’un minimum de 17 % dans le Littoral, au sud, à un maximum de 51 % dans le Couffo, dans le sud-ouest. Cette importante acquisition de moustiquaires par le gouvernement Talon permettra d’outiller les populations dans leurs pratiques de prévention du paludisme.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci