BIEN-ETRE 0 Commentaire

Bénin/Traitement du VIH/SIDA : belle performance du ReBAP+ avec l’Observatoire régional communautaire

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le 28 septembre 2019

Le Réseau béninois des associations de personnes vivant avec le VIH/SIDA (ReBAP+) évalue ses performances dans le projet d’Observatoire régional communautaire sur le traitement du VIH/SIDA (OCT). C’est à la faveur d’une journée de capitalisation organisée à Cotonou vendredi 27 septembre 2019.

Le présidium à l'ouverture des travaux de la journée de capitalisation

Après plus de deux années de mise en œuvre du projet d’Observatoire régional communautaire sur le traitement du VIH/SIDA, le Réseau béninois des associations de personnes vivant avec le VIH/SIDA évalue ses performances. A la faveur d’une journée de capitalisation organisée vendredi 27 septembre à Cotonou, le ReBAP+ a rendu publics les résultats du projet l’OCT dont l’exécution arrive à terme en décembre prochain. Cela, en vue de relever les forces et les faibles et le soumettre aux questionnements pour le futur.

Financé par le Fonds mondial via ITPC, le projet de l’Observatoire est initié pour identifier les problèmes prioritaires et induire des changements en matière d’accès au traitement antirétroviral. Mis en œuvre depuis le début du troisième trimestre de l’année 2017 par le ReBAP+, l’OCT a permis d’enregistrer des résultats satisfaisants, selon les résultats présentés par Roch Houngbo, Point focal ITPC/Bénin.

L’Observatoire, a fait savoir Roch Houngbo, a permis de collecter et d’analyser des données quantitatives et qualitatives sur la prévention, les soins et traitement et la suppression virale liés au VIH/SIDA.  « Cet exercice récurrent a permis de dégager, au sein des creusets stratégiques animés par le Groupe Consultatif Communautaire (GCC) composé d’acteurs, de partenaires et d’institutions nationales impliquées dans la lutte contre le VIH/SIDA, des pistes de plaidoyer prioritaires qui ont fait l’objet d’élaboration d’un plan d’actions spécifique dont la mise en œuvre a conduit à la prise d’engagements par plusieurs acteurs et partenaires », a indiqué le Point focal ITPC/Bénin. Des performances qui ont permis ReBAP+d’être en tête du classement, après l’évaluation de la mise en œuvre du projet.

Félicitations et engagements  

Ces performances réalisées par le ReBAP+ ont été saluées par les autorités béninoises, notamment la représentante du chef de l’Etat au sein du Conseil National de Lutte contre le VIH/SIDA, la Tuberculose, le Paludisme, les Hépatites, les Infections sexuellement transmissibles et les épidémies (CNLS-TP).  Valentine Kiki Mèdégan s’est réjouie de cette « belle performance » qui devrait permettre au ReBAP+ d’avoir une accréditation. La représentante du chef de l’Etat au sein du CNLS-TP, au regard des résultats, a souhaité que le projet soit pérennisé. Pour ce faire, elle a lancé un appel aux partenaires techniques et financiers, tout en assurant d’un appui du budget national.

Emus par les résultats, les partenaires du réseau à savoir Plan International Bénin, l’ONUSIDA, par la voix de leurs représentants, ont souhaité que le ReBAP+ aille plus loin et ont assuré de leur accompagnement.  

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci