BIEN-ETRE 0 Commentaire

Cancer de sein : plus de poulet, moins de bœuf dans l’alimentation réduit le risque

Falilatou Titi
publié le 4 octobre 2019

La consommation de la viande de poulet à la place de celle du bœuf peut réduire le risque du cancer de sein. L’étude a été réalisée par des chercheur américains pendant plus de 7 ans.

viande-rouge-et-volaillePlus de vollaille et moins de viande rouge pourrait réduire le risque du cancer de sein

Privilégier la volaille à la viande de bœuf dans l’alimentation pourrait réduire le risque du cancer de sein. « Une nouvelle étude montre que les femmes qui mangent de la viande rouge en grandes quantités ont 23% plus de risques de développer un cancer de sein, tandis que celles qui privilégient la volaille réduisent leurs risques de 15% », apprend Pourquoi docteur. Selon le site français, des scientifiques américains sont arrivés à ces conclusions pendant près de 8 ans d’observation sur 42 000 femmes. Au cours de l’enquête, renseigne-t-on, ces femmes ont été régulièrement interrogées sur leur consommation de viande.

Selon l’étude Sister, publiée dans International Journal of Cancer indique qu’au cours du suivi, 1 536 cancers du sein invasifs ont été diagnostiqués. L'étude montre que les femmes qui mangeaient quotidiennement de la viande rouge avaient 23% plus de risques de développer ce type de cancer. Par contre, expliquent les chercheurs, l’augmentation de la consommation de volaille était associée à une diminution du risque de cancer du sein invasif. « Dans un modèle de substitution associant viande rouge et consommation de volaille maintenue constante, le remplacement de la viande rouge par de la volaille était associé à une diminution du risque de cancer du sein invasif », lit-on sur International journal of Cancer.

Les scientifiques, fait savoir Pourquoi docteur, ont considéré les facteurs de risques du cancer du sein ainsi que d'autres critères comme le statut socio-économique, l'obésité, l'activité physique ou encore la consommation d'alcool. Toutefois, les résultats restent les mêmes. « La viande rouge a été identifiée comme un cancérigène probable », a insisté le chercheur Dale P. Sandler, directeur de l'étude Sister, rapporté par le site spécialisé.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci