BIEN-ETRE 0 Commentaire

Bénin : plaidoyer des travailleuses du sexe pour une lutte efficace contre le SIDA

Judicaël Kpehoun (Stag)
publié le Dec 18, 2019

L’organisation non gouvernementale Association solidarité a organisé vendredi 13 décembre 2019 journée de concertation, de partage d’expériences et de plaidoyer.

La santé n’a pas de prix et il faut y veiller. C’est dans cette optique que les professionnelles de sexe au Bénin se sont rencontrées vendredi 13 décembre 2019. Objectif, faire le bilan des actions menées dans la lutte contre le VIH/ Sida et les maladies transmissibles.

Dans son discours, Marbel Agbosu, présidente de l’Association solidarité a d’abord rappelé les motifs qui poussent la femme à l’exercice du métier de sexe. «C’est à cause de la pauvreté et de la misère du plus grand nombre de nos populations que, bon nombre de femmes s’adonnent au travail de sexe pour assouvir à leurs besoins », a fait savoir Marbel Agbosu. « Si vous voyez une femme démunie, désespérée et vous lui réclamez son sexe avant de lui porter assistance, elle pourrait ne s’y opposer, si elle tient à sa survie », a illustré la président de l’Association solidarité en guise d’exemple. Pour elle, la démission des parents de leurs rôles d’éducation en est aussi une cause.

Sensibiliser pour la santé des professionnelles de sexe

« L’Association solidarité, sa vision n’est pas d’encourager l’activité de sexe que mènent ces femmes », dira Néhemie Kakpo, chargé de programme de l’Association solidarité. Selon ses dires, le regroupement est créé pour d’une part, oeuvrer à la création d’un climat de travail propice aux travailleurs de sexe mais d’autre part à sensibiliser et éduquer ces femmes pour qu’elles ne contractent ou propagent le virus du Sida. Ces objectifs, a indiqué Néhémie Kakpo, quatre ans après la création de l’Association Solidarité sont atteints à  70% .

 « L’activité de ce jour (vendredi, ndlr), nous réunit pour faire comme une réédition de compte à l’endroit des partenaires sociaux, les forces de l’ordre et les propriétaires de site pour partager les difficultés, les points forts et les points faibles de Solidarité », a souligné Néhémie Kakpo.

Félicitation

« Félicitation à l’association Solidarité et bravo ! », a lancé Valentine Kiki Medegan, représentante du président de la République au Conseil national de lutte contre le VIH/ SIDA, la tuberculose, le paludisme, les hépatites, les Ist et les épidémies à l’occasion de la journée de concertation, de partage d’expériences et de plaidoyer dans TS-Solidarité dans sa prise de parole.

Pour elle, l’initiative est à saluer puisqu’elle accompagne l’ambition du gouvernement du nouveau départ qui est de mettre fin aux «épidémies du Sida et de maladies tropicales négligées, l’hépatite, les maladies hydriques et autres maladies transmissibles ».

Un plaidoyer sur la création du trait d’union entre les institutions, les structures de bases et les femmes professionnelles de sexe a été également lancé au cours de cette journée de réflexion.

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci