Coronavirus au Bénin : «Le gouvernement doit revoir sa copie» (Anselme Amoussou)

Yao Hervé Kingbêwé
publié le Mar 18, 2020

Anselme Amoussou, secrétaire général de la CSA-Bénin déplore que les mesures prises par le gouvernement ne prennent pas en compte le secteur éducatif. Le syndicaliste pense le gouvernement doit revoir sa copie.

anselme-amoussou Anselme Amoussou invite le gouvernement Talon à revoir sa copie

Les mesures annoncées par le gouvernement béninois contre le coronavirus méritent d’être complétées. C’est en tout cas ce que pense Anselme Amoussou. Dans une publication sur sa page facebook, le secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin pense que « le gouvernement doit revoir sa copie ».

Le responsable syndical déplore l’absence de mesures préventives concernant le secteur éducatif dans la batterie de mesures annoncées par les autorités béninoises. « De toutes les décisions prises, je n’ai rien vu concernant le système éducatif en particulier. Avec les marchés, les écoles et les universités sont pourtant les endroits les plus propices à la propagation », fait remarquer le secrétaire général de la CSA-Bénin. « Que s’est-il passé pour qu’un conseil extraordinaire des ministres oublie un aspect aussi important du sujet ? », s’interroge Anselme Amoussou.  

Le secrétaire général de la CSA-Bénin pense que le gouvernement doit instruire les ministres en charge de l’éducation nationale pour prendre le relais très rapidement. L’Etat devrait juge le syndicaliste, « au moins faire obligation aux établissements de mettre en place des mesures de lavage de main et autres mesures minimales nécessaires ».

 

 

 


  • Fifi
    il y a 17 jours

    Merci à lui pour sa remarque. C'est fou qu'un conseil Extraordinaire se réunisse et que rien d'extraordinaire n'en sorte. Attendent-ils d'avoir un cas dans Dantokpa avant de prendre les mesures qui s'imposent?

  • Paulin
    il y a 17 jours

    A mon avis, il faut suspendre les cours dans tous les établissements.

  • Prince
    il y a 17 jours

    L'enseignant béninois n'est qu'un cobaye à sacrifier. l'Éternel Dieu reste et demeure le seul secours des enseignants en général et des instituteurs en particulier. Aucun virus de corona ne nous atteindra. Plaise le ciel

  • Blanche
    il y a 17 jours

    École ooooh, universités oooh, marchés oooh, laissé tomber tout ça. Ils ne sont pas si bêtes. En tout cas ils ne peuvent pas l'être tous à la fois. Je me demande si notre gouvernement n'est pas entrain de faire la politique des 10 milliards.