BIEN-ETRE 1 Commentaire

Covid-19 Bénin : contaminé, le directeur du SAMU avertit ses concitoyens

Ozias Hounguè
publié le Jun 30, 2020

Le directeur du Service d'assistance médicale et des urgences (SAMU-Bénin), Eugène Zoumènou contaminé par la Covid-19 a averti ses compatriotes sur la propagation constante de la pandémie au Bénin. Il a raconté son expérience de la maladie qui sévit partout dans le monde depuis décembre 2019. 

Centre de traitement de la Covid-19 à Cotonou

Evacué dans un centre réservé aux personnes atteintes de la pandémie du coronavirus au Bénin, le Professeur d'Anesthésie-Réanimation, Eugène Zoumènou s’est confié au onzième jour de son traitement à nos confrères de Frissons radio.

« Dans mon cas, la maladie a commencé comme une grippe banale, irritation de la gorge, la toux, la fièvre, des maux de tête mais surtout des douleurs musculaires très importantes », raconte cet acteur clé impliqué dans la riposte sanitaire contre la Covid-19 au Bénin.

 Dans les premiers jours de sa maladie, son test de diagnostic rapide (TDR) s’est révélé négatif. « Et le lendemain, la PCR était positive. Moi j’étais convaincu que j’avais les ressources immunitaires pour lutter contre. Je suis sportif. Je n’ai pas de comorbidité », a-t-il laissé entendre. 

Mais dans la réalité, le professeur Eugène Zoumènou explique que cela lui a été plus difficile de supporter les conséquences de la maladie. « J’ai passé trois jours difficiles qui m’ont vraiment inquiété », raconte-t-il.

Respecter les gestes barrières

Victime de la pandémie de la Covid-19, Eugène Zoumènou a invité ceux qui ne croient pas encore à la présence du mal au Bénin à prendre les dispositions nécessaires pour se protéger. « (…) Prenons beaucoup de précautions. Le risque zéro n’existe pas cependant », signale le médecin.

« Moins les gens vont respecter les gestes barrières, plus le nombre de cas va augmenter et plus nous les agents de santé seront sous pressions avec le risque de nous contaminer en cherchant à soigner les autres », avertit-il.

Sur les mesures sanitaires imposées dans le cadre du coronavirus, il a invité les Béninois à respecter les gestes barrières. « Dans la Covid-19, on sait qu’en fonction du nombre que nous avons, nous aurons 10% de cas graves. Est-ce que vous pensez que nous avons les moyens de prendre en charge 100 cas graves ? », interroge-t-il.

« Protégeons-nous. Quand vous allez à Allada et que vous voyez le nombre de cas graves qu’il y a, c’est affligeant », renseigne-t-il. « Les personnes qui ont des maladies chroniques, hypertension artérielle, diabète, obésité, asthme, cancer, insuffisance rénale chronique, protégez-vous ! Limitez vos déplacements ! N’allez pas à des enterrements. Restez chez vous », conseille le professeur.

A la date de ce mardi 30 juin 2020, le Bénin a un total de 1199 cas confirmés à l'infection de la Covid-19, dont 845 personnes sont sous traitement, 333 personnes guéries et 21 décès.


  • Snj
    il y a 8 jours

    Thank you. I hope the citizens listen. Everyone has to be educated about the virus, or else no one will believe this