Coronavirus et communales 2020 : le ministre Houkpatin écarte le rôle de la campagne électorale

Ozias Hounguè
publié le Jul 5, 2020

Le ministre de la santé Benjamin Hounkpatin a affirmé ce dimanche 5 juillet 2020 sur l’ORTB que l’augmentation drastique des cas de coronavirus n’est pas liée à l’organisation des dernières élections communales.

campagne-communales-2020-coronavirus-benin Campagne électorale en pleine période de COVID-19 au Bénin

Le ministre Hounkpatin contredit ceux qui estiment que les communales 2020 en sont pour quelque chose dans la multiplication des cas de Covid-19 au Bénin. Lors d’une émission ce dimanche 5 juillet 2020 sur la gestion de la crise sanitaire du coronavirus, le ministre béninois de la santé a balayé du revers de la main la responsabilité des partis politiques. « Je n’ai aucunement la même lecture que ces Béninois. Dans la majeure partie des cas – c’est vrai que c’est une campagne médiatique qui a été préconisée par le gouvernement – il y a eu par moment un certain nombre de regroupements, mais ce n’est pas ça qui explique la flambée des cas », a-t-il déclaré.

Certains béninois ont critiqué le gouvernement béninois sur les réseaux sociaux d’avoir organisé les communales du 17 mai 2020 dans un contexte de coronavirus. Ils avaient alors estimé que ces élections en avaient pour quelque chose dans l’augmentation des nouveaux cas de la Covid-19.

Selon le ministre de la santé, les élections communales n’ont contribué en rien à la multiplication des cas positifs de coronavirus au Bénin. « Vous savez si c’est ça qui explique la flambée des cas, ce n’est pas maintenant que nous aurions la flambée des cas. Nous aurions eu la flambée des cas depuis bien longtemps. Depuis qu’on a fait les élections », précise-t-il.

Les probables raisons

benjamin-hounkpatin Le ministre Benjamin Hounkpatin

A en croire Benjamin Hounkpatin, l’augmentation des cas de coronavirus pourrait être liée au changement de saisons climatiques. « Aujourd’hui, il y a des hypothèses, le rôle de la fraicheur, le rôle de l’humidité est largement évoqué. En occident, nous avons assisté à l’augmentation des cas en hivers », affirme-t-il.

 Le ministre fait savoir que ce n’est pas seulement au Bénin que les cas de multiplication sont signalés en cette période de saison pluvieuse. « Nous sommes dans la saison pluvieuse et ça coïncide effectivement avec la recrudescence des cas sur toute la zone côtière. Ce n’est pas seulement le Bénin qu’il s’agit. Quand vous regardez bien toute la zone côtière au niveau des autres pays de la sous-région, c’est la même situation qui se produit. Nous avons une augmentation du nombre de cas », fait remarquer Benjamin Hounkpatin.

 


  • thomas
    il y a 1 mois

    Je pense que nous devons être sérieux dans ce pays. Voilà ce qu'on appelle une sortie de trop. Si ce n'est pas l'organisation des élections, ce serait alors quoi. Il dit que si ce sont les élections, ce n'est pas maintenant on aura une augmentation des cas, mais ce qu'il oublie, c'est que tout le monde n'est pas infecté en même temps, c'est de proche en proche, ceux qui sont contaminés, contaminent les autres et ainsi de suite. Je pense qu'on ne doit pas faire la politique avec tout et en tout. Le travail qui est fait jusque là est bon, mais à y mêler la politique, ça déraille là. Il ne faudra pas tous nous prendre comme des cons. Je passais.

  • thomas
    il y a 1 mois

    Les politiciens doivent pouvoir reconnaitre leur responsabilité dans cette situation et faire profil bas au lieu de chercher des boucs émissaires.