BIEN-ETRE

Covid-19 au Bénin : les recommandations d’un colloque international pour renforcer la résilience

( words)

A Cotonou, un e-colloque international s’est tenu du mardi 27 au jeudi 29 octobre 2020 sur les mécanismes de résilience aux chocs sanitaires dans les pays en développement. A la fin des travaux, de nouvelles recommandations ont été élaborées pour renforcer la stratégie du Bénin contre le covid-19.

colloque covid-19

Le Bénin a des pistes pour renforcer sa stratégie de lutte contre le Covid-19.  Placé sous le thème : « Mécanismes de résilience aux chocs sanitaires dans les pays en développement : cas de la Covid-19 », un  e-colloque international s’est déroulé pendant trois jours à Cotonou. L’activité a été lancée en présence du ministre d’État chargé du plan, Abdoulaye Bio Tchané et sa collègue de l’enseignement supérieur, Éléonore Yayi Ladékan. 

L’objectif de ce colloque a été d’éclairer les décideurs politiques, partenaires financiers et organisations de la société civile sur les mesures sanitaires et économiques pour mieux sortir les pays en développement de la pandémie du coronavirus.

L’organisation de ce e-colloque international à Cotonou a été pilotée par la Direction générale des politiques de développement du ministère du plan. Lors du lancement des travaux, son directeur, Cyriaque Edon a justifié l’organisation du colloque par la nécessité de trouver des solutions plus adéquates à la pandémie du coronavirus dans les pays en développement.

« Ce colloque se présente comme un creuset d’échanges entre les décideurs politiques et les partenaires techniques au développement. Il vise à créer le pont entre le monde académique, les décideurs politiques et les bailleurs de fonds en vue de l’utilisation optimale des résultats de la recherche en ces temps de covid-19 », a-t-il expliqué.

Des recommandations pour le Bénin

Lors de ces trois jours de discussion, huit (08) communications suivies de débats ont été présentées par différents experts, universitaires ou décideurs politiques. Elles portent entre autres sur les impacts socioéconomiques du coronavirus sur le développement du capital humain sur le court, moyen et long terme, et le Commerce en temps de crise : Effets de la perturbation du marché mondial des produits sur la croissance et la pauvreté en Afrique.

A l’issue de ces communications, plusieurs  recommandations ont été faites pour permettre au  Bénin de résister à la crise sanitaire du Covid-19 à laquelle elle fait face depuis mars 2020.

Plan social et économique. Au cours des discussions, les participants ont fait trois recommandations à l’État béninois. Ils ont demandé au gouvernement de : « finaliser le registre unique des programmes de protection social et le rendre plus exhaustif et opérationnel, et de Mobiliser les fonds supplémentaires (notamment externes) pour la protection sociale ». Une recommandation qui à en croire les panélistes devrait permettre de régler l’aspect social de la crise sanitaire du coronavirus. 

colloque covid-19 benin

Il est également recommandé au Bénin de « densifier les efforts  nationaux en cours pour accroître l’offre et l’accessibilité de l’enseignement à distance avec un focus sur les investissements en matière d’électricité et d’équipements TIC ».

Les relations avec le Nigéria marquée par une fermeture des frontières terrestres avant le coronavirus sont pointées du doigt. Si le Bénin veut mieux faire face aux chocs sanitaires, il devrait, seon les participants, « poursuivre les réflexions pour améliorer les relations économiques et commerciales entre le Bénin et le Nigéria à l’effet d’une bonne participation du bénin au commerce intra-africain ».

Plan sanitaire. Selon les panélistes, les autorités béninoises ont géré au mieux la pandémie du coronavirus. Sur ce point, les recommandations sont de six (06) ordres.

Le Bénin doit entre autres «  poursuivre les interventions pour le respect des mesures barrières, mobiliser toutes les compétences pour faire face à une deuxième vague éventuelle de la pandémie, renforcer le plateau technique des formations sanitaires faire face à une deuxième vague éventuelle de la pandémie, améliorer l’affection de temps du personnel soignant, développer la recherche ».

La promotion de la médecine traditionnelle pour mieux répondre à la crise sanitaire a été recommandée comme une solution efficace contre la pandémie. La question du cordon sanitaire imposé pendant près de deux mois dans certaines grandes villes du Bénin est revenue sur le tapis.

« Répliquer au besoin le cordon sanitaire avec bonne surveillance des frontières afin de gagner davantage des effets positifs du cordon sanitaire et en facilitant les flux des marchandises », ont conseillé les participants.

Plan éducatif. Dans le secteur éducatif, il a surtout été question des enfants. Les panélistes ont reconnu que bien que les enfants  ne soient pas largement infectés par le Covid-19, leurs droits ont été néanmoins affectés.

Pour cela, il est recommandé de « faire progresser les droits des filles, des jeunes femmes et des personnes vulnérables, et de développer des programmes spécifiques intégrés et inclusifs de protection sociales à long terme au profit des enfants »

Plan numérique. L’aspect numérique de la lutte contre le Covid-19 n’a pas été occulté par les panélistes. Le Bénin doit réguler et intensifier le e-commerce dans tous les secteurs surtout agricole, propose les panélistes. « L’utilisation du numérique et la collecte des données », sont les deux autres recommandations à ce niveau.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...