Musique: Meiway réclame 4 millions de dollars pour usurpation de titre

Gildas Salomon
publié le 13 novembre 2017

Meiway, la star ivoirienne de la musique réclame sa contrepartie  à Vodacom après l’usage d’une de ses chansons dans une publicité au Congo Kinshasa.

meiway Meiway, l'artiste ivoirien  réclame justice

Pour une affaire de « miss lolo », Meiway est très révolté. Dans un spot publicitaire réalisé avec la célèbre chanson « miss lolo » de l’artiste ivoirien Meiway sans son avis,  Pygma, la filiale de publicité et de communication  et Vodacom en Afrique centrale sont appelés à répondre de leur acte. Mis au courant par un de ses fans, l’auteur de la célèbre chanson réclame une compensation financière de 4 millions de dollars. « Je suis à la fois l’interprète et le producteur exécutif de ce titre, et je n’avais entendu parler de rien. Normalement, il aurait dû y avoir un contrat tripartite entre le producteur du spot, mon coproducteur JPS Production et moi. J’ai donc tout de suite saisi un avocat sur place, qui a fait constater le délit par les forces de l’ordre», explique l’artiste. Pour ceux qui voient une intention cupide dans la revendication, Meiway fait savoir que ce n’est «pas une question d’argent » mais plutôt un combat contre les injustices commises à l’égard des œuvres des artistes africains. Le verdict du tribunal de Kinshasa est attendu pour ce 14 novembre. L’artiste ivoirien ne pense pas baisser les bras en dépit de la confiance qu’il fait à la justice congolaise : « Si jamais cela n’aboutissait pas, je porterais l’affaire devant les tribunaux français, car il n’est pas question de laisser faire l’impunité ».

Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci