Bénin : Talon interpellé sur la misère des Béninois par l’artiste Tyaf Papa-Yasir

Olivier Ribouis
publié le 31 mars 2018

Un des meilleurs rappeurs du moment au Bénin, Tyaf Papa-Yasir vient de livrer « Message au prego », un nouveau morceau dans lequel il adresse au Président Patrice Talon, les plaintes d’un Béninois ployant sous le poids de la misère.

tyaf-papa-yasir Tyaf Papa-Yasir, artiste rappeur béninois

Le morceau commence par un rappel des besoins sociaux pressants des Béninois. « Nous voulons à manger ! Nous ne voulons que les produits vivriers coûtent moins chers ! Nous ne voulons que le bonheur, que personne ne perturbe personne. Qu’il y ait de l’emploi et que les enfants retournent à l’école. Pourvu qu’il y ait le courant, que nous ayons des routes ». C’est « Un message à prégo de la part de Sosso », le nouveau single du rappeur béninois Tyaf Papa-Yasir.

Après avoir porté le désir profond des Béninois, le rappeur  raconte l’histoire de Sosso, un jeune homme de trente-deux ans dépendant encore entièrement de ses parents pour subvenir à ses besoins. « A 32 ans, Sosso vit encore chez son père, continue de demander l’argent à sa mère. Il a la Licence mais il n’a pas de boulot », raconte l’artiste au sujet de Sosso dont il transmet le message au Prégo. L’histoire de Sosso, c’est l’histoire de toute une famille plongée dans la misère par une série de malheurs. Selon le rappeur, son père a été renvoyé du boulot, sa mère qui vendait au grand marché Dantokpa a été déguerpi et leur maison rasée sans dédommagement. Qu’est-ce-qui s’est passé ? « Moi-même j’ai pas compris », répond l’artiste qui alterne langues fon et français dans un style décalé et propre à lui.

Comme un malheur n’arrive jamais seul, l’artiste apprend que c’est dans cette situation que les grèves dans le secteur de l’enseignement ont commencé a fait rage dans le pays.  Résultat, la petite sœur de Sosso s’est retrouvée enceinte faute d’être bien occupée à l’école. 

A(RE)LIRE : Bouquinerie : Daté ''croque-nique'' politiciens, journalistes et citoyens

Message au prego !

Tyaf qui se porte-parole de Sosso interpelle le président sur ce cas de citoyen dans la misère dans son pays. « Certes tu nous as dit de patienter. Pour ma part, pas de problème, mais des citoyens comme Sosso, qu’en dîtes-vous ? », demande l’artiste au prégo. S’en suit une phase lyrico-interrogative dans laquelle le refrain est «  Dites-nous ! ». Il rappelle, entre autres au chef de l’Etat qu’il vient d’égrener deux années sur son quinquennat et demande s’il n’est pas en retard dans la mise œuvre effective de son programme censé faire le bonheur des citoyens. « Quand allons-nous jouir du bonheur promis ? » interroge-t-il encore.

Non seulement réduits à suivre, les Béninois, relèvent l’artiste, vivent avec la peur au ventre pour leurs enfants kidnappés et tués par des associations de malfaiteurs.  En définitif, ce morceau de critique social du talentueux artiste béninois est un à la fois un cri d’alarme et un appel à plus d’attention pour la satisfaction des besoins essentiels des citoyens.


  • Marie
    il y a 1 mois

    Le population ne fait que vouloir des choses. Est-ce qu'elle sait faire quelque chose? À 32 ans et vivre chez ses parents, veut tout dire sur l'état végétatif de Sosso. Béninois , continuez à critiquer , à chanter et à dire quoi faire à votre Président. Ayez un peu honte de votre personne.