Bénin-religion : Parfaite de Banamè inquiète le Vatican

Olivier Ribouis
publié le May 21, 2018

Reçu sur radio Vatican vendredi 18 mai après son tête-à-tête, le président béninois Patrice Talon a été soumis à des questions qui dissipent tout doute sur l’inquiétude que cause au Saint siège, l’ascension au Bénin de l’église de Banamè considérée par certains comme une secte  à la tête de laquelle se trouve Parfaite, une jeune femme qui se fait appelée "Dieue".

parfaite-baname-benin

L’église catholique romaine que dirige le Pape  François est inquiète de l’ascension au Bénin de "La très sainte église de Jésus-Christ de Banamè " que dirigent Parfaite, une jeune femme qui clame être "Dieue" descendue sur terre et celui à qui elle a  donné le titre de pape Christophe XVIII. C’est le moins qu’on puisse dire après l’interview faite au président du Bénin Patrice Talon sur radio Vatican où il a été reçu vendredi 18 mai après un tête-à-tête avec  le pape François. 

Le gros souci du Vatican

Sur deux questions assez précises, le chef de l’Etat béninois a été amené  à s’expliquer sur cette église qui a des attributs semblables à ceux de l’église catholique romaine. « Monsieur le président, il y a eu toujours une cohabitation pacifique au Bénin entre l’église et l’Etat. Mais ces dernières années il y a de nouvelles religions qui dupliquent la religion catholique notamment l’élection, je pense que vous êtes au courant, des papes au Bénin, pape Christophe XVIII, la nomination des évêques, des cardinaux ? Cela n’entraine pas une certaine confusion amenée par un peu de confrontations, des conflits ouverts ou déranger un peu la paix sociale dans votre pays ? ». C’est la première question posée au président Patrice Talon.  Et dans cette interrogation se niche ce qui dérange le Vatican dans cette affaire de "Dieue" au Bénin. Il s’agit des attributs qui créent la confusion dans les esprits.  La nomination d’un pape et d’évêques avec des apparats similaires à ceux de la curie romaine dérangent le Vatican qui l’exprime aussi clairement qu’il le peut au président Talon tout en prenant la précaution de l’enrober dans un souci pour la paix sociale au Bénin. Souci qui ne manque pas de pertinence même si le principal est là. 

Si l’inquiétude de l’église catholique romaine transparaissait déjà dans les homélies des prêtes au Bénin, ce qui s’est révélé à tous au cours de l’interview sur radio Vatican  est que le l’angoisse du Saint-Siège est bien profonde. « Monsieur le Président vous déclarez votre appartenance à l’église catholique et ça je suis très ravi. Vous dites aussi qu’il y a trois grandes tendances religieuses au Bénin. Dans une vidéo qui circule sur internet, il y a une église ou une secte, vous m’excusez le terme, qui réclame être même à la base de votre élection à la présidence et qui dit que l’église catholique par exemple, maintenant, cherche à récupérer notre fils » a relancé le cardinal journaliste de radio Vatican. On peut bien remarquer que les vidéos de la jeune femme de 25 ans qui se réclame "Dieue" ont du buzz jusqu’au sommet de l’église catholique romaine où elles sont visualisées et scrutées. 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci