Bénin-Faveurs sexuelles contre contrat de publicité : le directeur du FITHEB en parle

Olivier Ribouis
publié le 13 novembre 2018

Selon Erick-Hector Hounkpè, le directeur du Festival international de théâtre du Bénin (FITHEB), il n’y a pas de vrais sponsors dans le pays et pour avoir des contrats de publicités il faut être dans les bonnes grâces des patrons.

erick-hector-hounkpe Erick-Hector Hounkpè, le directeur du Festival international de théâtre du Bénin (FITHEB),

Trouver des sponsors sur un évènement n’est pas une simple affaire au Bénin, selon Erick-Hector Hounkpè, le directeur du FITHEB.  Il y a des non-dits à en croire l’organisateur en Chef du plus grand festival de théâtre d’Afrique dont la 14ème édition a lieu du 16 au 24 novembre. « Il n’y a pas de sponsors au Bénin », a déclaré, catégorique, Erick-Hector Hounkpè au Café des médias plus du vendredi 09 novembre à la Maison des Médias.

Pour lui, il n’y a  que des affairistes. « Les vrais sponsors, ils ont des spécialistes qui ouvrent les yeux sur des évènements, se mettent tout de suite dessus, accompagnent et deviennent leaders.  Vous en avez ici ? C’est quand vous avez un ami dans l’appareil de la structure qu’on va sur des choses », fait-il remarquer.

Pouvoir obtenir des contrats de publicité, selon le directeur du FITHEB, c’est aussi une affaire de charme et de partie de jambes en l’air.  « A part ça (népotisme, ndlr), quand vous avez une jeune sœur qui est belle, vous …. au DG ! », lance le Directeur.  Et ce n’est pas tout, Erick-Hector Hounkpè en dit plus.  « Oui ben ! C’est ça. Il faut être clair. Non, c’est vrai. Ou quand la directrice commerciale, vous êtes son pompier, en ce moment (Ah mais, si ! ) les choses…. », lâche-t-il, sans langue de bois.  A son avis, en matière de sponsoring d’évènement au Bénin, « nous sommes dans l’informel au lieu de formaliser afin que tout le monde en jouisse ».


  • Anicet
    il y a 4 mois

    C'est bien triste