Bénin, pays de vodoun : dignitaire Dansou Gazozo parle du 10 janvier

Olivier Ribouis
publié le 8 janvier 2019

Comme d’habitude, ce 10 janvier 2019, le vodoun sera à l’honneur à l’occasion de la journée nationale des religions endogènes au Bénin. Premier responsable du Syndicat national des médecins intellectuels traditionnels et assimilés du Bénin, (Sy,Na.M.I.Tra.A.), Chef coutumier, le dignitaire Dansou Gazozo a expliqué à Banouto, la quintessence de l’évènement.

alphonse-dansou-gazozo Le dignitaire Dansou Gazozo

Chez lui à Kansounkpa dans la commune d’Abomey-Calavi, Alphonse Dansou Gazozo expose fièrement son attachement au vodoun. Des tissus de couleurs, blanches, noires, rouges, des sculptures, une petite case avec  un canari contenant une eau servie dans une petite calebasse et d’autres détails indiquent qu’on est bel et bien dans la maison d’un dignitaire vodoun.  Avec Dansou Gazozo, Banouto veut avoir une idée de comment il prépare à son niveau la grande journée du 10 janvier consacrée à la célébration du vodoun et des religions endogènes.

 « A la veille, comme tous les 9 janvier,  une cérémonie de prière aura lieu  ce mercredi à la Plage de Fidjrossè », fait savoir le dignitaire qui a reçu un peu plus tôt des confrères d’une chaîne de télévision privée de la place pour la même cause.  A cette cérémonie de prière matinale, il n’y aura pas que les adeptes vodoun. « Nos amis des autres religions révélées importées et locales sont aussi invités », fait-il savoir.  Pour lui, la présence annoncée des chrétiens répond à une logique de consolidation de la bonne cohabitation des religions au Bénin. « Nous nous battons pour réunir dans un même creuset, les différentes religions au Bénin », dit-il au passage.

A propos de la fête du 10 janvier, le dignitaire la perçoit comme un moment de « retrouvailles ». « C’est l’occasion pour les gardiens de la tradition de se retrouver, se ressourcer », a-t-il expliqué.  Au-delà des adeptes des couvents vodoun, il pense que tout le monde doit se retrouver à travers la fête du 10 janvier au Bénin. « Pour leur santé, leur bien-être,  tous ceux qui participent à l’animation de la vie  de la Nation ont besoin de nous, gardiens de la tradition. La médecine est née avec nous dans la tradition, les sciences sont nées avec nous au couvent, alors c’est une raison pour que tous ceux qui jouissent de ça se retrouvent avec nous pour célébrer le 10 janvier », déclare le dignitaire assis dans son hamac en forme de chaise posé près d’une case aux fétiches dans la cours de sa maison. Pour ce dignitaire intellectuel  « le Vodoun, c’est le devenir de l’homme, de toutes les créatures de Dieu dans le cosmos de même que le devenir du cosmos lui-même ».  L’étude du vodoun à l’en croire, se fait à travers, « la cosmologie », science que les ancêtres auraient inventé. Dansou Gazozo, identifie le vodoun à chaque homme parce que, soutient-il,  « chaque homme est esprit, chaque homme est partenaire de Dieu ». A travers le monde, il compte des millions et des milliards d’esprit.

Comme le Président Patrice Talon, le dignitaire affirme : « Le Bénin est un pays de vodoun ». Il juge qu’« il ne peut en être autrement ».


  • Mireille GIRARD
    il y a 4 mois

    Bonjour chers internautes Je m'appelle Mireille Girard, j'habite à Nouméa en Nouvelle Calédonie. Je viens de me faire arnaquer sur le site internet Paru Vendu. Une annonce présentait un Baby-Foot à 1.100 euros. J'ai contacté le vendeur qui m'a envoyé un mail peu après. Une fois les conditions fixées, il m'envoya ses coordonnées bancaires avec une facture d'un grand facturier avec son adresse, sa carte d'identité et son RIB. Je lui ai fait le virement de 1.000 euros le 03/12/2018.Peu après il me dit qu'il y a un problème avec le transporteur qu'il avait missionné pour la livraison. Il m'envoie alors les coordonnées de ce dernier, à qui je demande des explications. Ce dernier fait un laïus comme quoi il n'a pas été réglé de sa prestation et qu'il ne peut effectuer la livraison. Tout ceci pour gagner du temps afin de clôturer le compte en banque je pense. Ensuite plus de contact possible, ni du vendeur, ni du transporteur. Après coup, l'arnaque parait tellement facile que je me suis demandé comment je suis tombé dedans. J'ai trouvé suite à des recherches une adresse sur un forum qu'une personne plébiscitait car c'est grâce à cette adresse que son arnaqueur a été arrêté. J’ai donc pris contact avec ce dernier qui m’orienta. Je vous rassure que mes escrocs ont été retrouvé grâce aux informations que je détenais et j’ai été remboursé. Alors je vous conte donc mon histoire pour que vous sachiez qui contacter si vous êtes dans le même cas que moi. Adresses mails : [email protected] / [email protected]