Bénin-Théâtre : « Négrititudes » et « tragédie du roi Césaire » à Artisttik Africa

Olivier Ribouis
publié le 15 mars 2019

« Négrititudes » et « La tragédie du roi Césaire », deux pièces du metteur en scène Ousmane Alédji sont au programme dès la soirée de ce vendredi 15 mars 2019 jusqu’au 7 avril à Artisttik Africa à Cotonou.

ousmane-aledji-artisttik-africa Ousmane Alédji, metteur en scène béninois

Trois comédiens, deux mois, douze dates pour deux pièces de théâtres dans un espace à Cotonou. A compter de la soirée de ce vendredi 15 mars 2019 à 20h30,  les comédiens béninois Isidore Dokpa, Nicolas Houénou de Dravo et Raphaël Hounto emportent le public béninois dans une fièvre théâtrale avec les pièces « Négrititudes » et « La tragédie du roi Césaire »  au Centre culturel Artisttik Africa sis au quartier Agla à Cotonou à quelques mètres du feu tricolore  du stade de l’amitié et du Carrefour Média production.

« Négrititudes », la première pièce qui sera jouée dès ce soir sera un spectacle « One man show » avec le comédien Isidore Dokpa connu comme le précurseur du genre au Bénin.  C’est la première fois que le public béninois découvrira cette représentation. Metteur en scène et fondateur du centre Artisttik Africa, Ousmane Alédji est l’auteur de la pièce. Le comédien présent à la conférence de presse d’annonce de l’agenda théâtral  sera face au public pendant six dates au total. Dans un premier temps, « Négrititudes » sera représentée les 15, 16 et 17 mars et puis les 5,6 et 7 avril 2019 à Artisttik Africa. A propos du spectacle, Ousmane Alédji qui n’est pas de nature conformiste indique que plus qu’un « one man show », c’est « une performance d’acteur » qu’il définit  comme « un territoire de combat, de performance multiple ».

La deuxième pièce jouée à la dernière édition du Festival international de théâtre du Bénin (FITHEB)  est programmée pour les 22, 23 et 24 puis les 29, 30 et 31 mars 2019 au même endroit. « La tragédie du roi Césaire »  qui rappelle bien le célèbre ouvrage  d’Aimé Césaire, « La tragédie du roi Christophe », est une pièce dans laquelle le metteur en scène béninois Ousmane Alédji offre « une couture entre plusieurs portions de textes » de l’auteur martiniquais.  Derrière « Negrititudes », a surtout insisté le metteur en scène, « l’idée, c’est de célébrer non pas un homme, mais les pensées d’un homme, du cheminement d’un littéraire pur mais aussi d’un militant et pourquou pas, d’un rêveur». Le public sera donc entraîné dans l’univers césairien avec les comédiens Nicolas Houénou de Dravo et Raphaël Hounto. Pour s’offrir le plaisir de ces soirées programmées par le théâtre Agbo N’koko, il suffira d’avoir un billet F CFA bleu pour s’arracher le ticket d’entrée, synonyme de soutien à l’animation de la culture au Bénin.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci