Bénin : concert rock de Guy Mapoko à Cotonou après la prouesse des Ecureuils

Olivier Ribouis
publié le 10 juillet 2019

Après la prouesse des Ecureuils, le public béninois a rendez-vous avec Guy Mapoko. Le musicien béninois vivant au Canada est de retour au pays et donne vendredi 12 juillet un concert 100% rock avec un concept original et un nouvel album à l’Institut français de Cotonou.

guy-mapoko Guy Mapoko annonce un concert avec son nouvel album

Un concert 100% rock pour couronner la prouesse des Ecureuils du Bénin à la Coupe d’Afrique des Nations ! Pourquoi pas ? Cela tombe à pique avec le rockeur Guy Mapoko. De retour au Bénin, l’artiste vivant au Canada annonce l’effectivité d’une soirée musicale à Cotonou. Vendredi 12 juin à 20h30, il sera en concert à l’Institut français du Bénin.

C’est avec le « Rockafrica », un concept original qu’il a créé que l’artiste ayant gagné le cœur des Québécois et du public nord-américain part sa brillante participation à la 5e édition de LA VOIX du Québec, donne rendez-vous aux Béninois.  « Le Rockafrica, c’est du rock mariné, torturé à la sauce africaine que vous allez découvrir ici-même le 12 juillet », a déclaré Guy Mapoko en conférence de presse ce mercredi 10 juillet à l’IFB.  Pour la circonstance, il sera accompagné des musiciens du groupe AMBO connu au Sanctuary où ils enflamment régulièrement ce coin chaud de Cotonou.

Déjà bien connu du public béninois pour son talent, l’ex-membre du groupe des Frères Koudakoll va servir des nouveautés et des classiques reprises sur un nouvel album qu’il va présenter au cours du concert. «Pardon », titre de l’album du Rockeur béninois à la réputation américaine,  est une version francisée de « Bada », le morceau des Koudakoll qui a accroché plus d’un à Cotonou. Sur cet album dont il a fait écouter des extraits à la presse, on retrouve également une version rock d’un titre bien connu de l’immortel Sagbohan Danialou qui pourrait être de la soirée.

Très proche de l’artiste dont il est devenu Manager, l’expérimenté journaliste culturel Frank Raoul Pédro assure que le public aura pour son compte pendant le concert. « Emotion, engouement, chaleur humaine, il y a trop d’énergie que ce mec dégage sur scène. C’est des moments uniques que vous passez en compagnie de Guy Mapoko. C’est vraiment une bête de scène », a-t-il témoigné.  A la direction de l’Institut français à Cotonou, on est content de cette affiche proposée et un appel est lancé au public pour ne pas manquer le rendez-vous du 12 juillet.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci