Serges Toussaint: «la Rose-croix n’est pas une religion, ni une secte »

Yao Hervé Kingbêwé
publié le 20 juillet 2019

A Cotonou,où il se trouve pour présider la Convention de l’Afrique de l’Ouest de l’Ancien et mystique ordre de la Rose-croix, Serges Toussaint, grand-maître de la juridiction francophone a levé l’équivoque sur le mouvement souvent considéré comme une secte ou une religion.

Serges Toussaint, grand-maître de la juridiction francophone de l'AMORC

Il ne devrait plus avoir de confusion entre la Rose-croix et la religion et/ou une secte. Serges Toussaint, grand-maître de la juridiction francophone de l’Ancien et mystique ordre de la Rose-croix (AMORC), à la faveur d’une conférence de presse à Cotonou vendredi 19 juillet, a levé un coin de voile sur le mouvement.

Selon Serges Toussaint, contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes, « la Rose-croix n’est pas une religion, ni une secte ». Le mouvement n’est pas « incompatible avec la religion ». « Vous pouvez être rosicrucien chrétien, musulman, bouddhiste ou sans religion », apprend-il.

Le grand-maître de la juridiction francophone explique que la Rose-croix est un « mouvement philosophique totalement apolitique ». Le mouvement, détaille Serges Toussaint, regroupe des hommes et des femmes intéressés par le « savoir et la sagesse ».

Autrefois dispensé de bouche à oreille, le savoir au sein de la Rose-croix est désormais transmis sur support à chaque membre du mouvement. Selon les explications du grand-maître Serges Toussaint, chaque mois, le rosicrucien reçoit quatre enseignements sur divers sujets pour lui permettre de « mieux se connaître, mieux connaître le sens de la vie et mieux maîtriser sa vie ». Toutes choses qui lui permettent de gravir progressivement les douze (12) échelons de l’ordre. 

Société discrète

La Rose-croix, a fait savoir le grand-maître de la juridiction francophone, est une « société discrète ». Mais il assure qu’elle n’est pas secrète. « La Rose-croix est reconnue d’utilité publique dans de nombreux pays », indique Serges Toussaint. Avec pour devise : « spiritualité, humanisme, écologie », le rosicrucien croit en ce que « l’humanité peut permettre à chacun d’accéder au bonheur ».

Evoquant la rose posée sur une croix, symbole de la Rose-croix, Serges Toussaint apprend que la croix représente le corps physique de tout être humain et que la rose symbolise l’âme.

Serges Toussaint est à Cotonou pour présider la convention de l’Afrique de l’Ouest de l’AMORC qui se tient les 19, 20 et 21 juillet.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci