Bénin : Blaaz, « certains artistes ont faim et ne rêvent pas grand »

Olivier Ribouis
publié le Nov 10, 2019

Dans un nouveau coup de gueule contre la précarité de vie des artistes, ce dimanche 10 novembre 2019, le rappeur béninois Mister Blaaz appelle ses pairs à se prendre au sérieux et à refuser les petits cachets sur les évènements culturels d’envergure.

mister-blaaz Mister Blaaz

Blaaz accuse les artistes africains et notamment béninois d’être la cause de leur propre malheur. Il s’est à nouveau insurgé contre la précarité dans laquelle vivent les artistes béninois malgré le palmarès non moins reluisant de certains.  Selon le rappeur béninois, le ver est dans le fruit. « Certains artistes feront toujours la honte du show-business africain parce qu’ils ont faim et ne rêvent pas grand », a placardé  sur sa page Facebook, le chanteur qui s’est lancé dans le business vestimentaire avec la marque Alure Paris.  

Dans son post de ce dimanche Blaaz rappelle une anecdote qui illustre ce qu’il dénonce. « Quelques années plus tôt, avec des acteurs culturels, nous avions pris la décision que tous les artistes se rebellent contre le fait que les artistes soient sous-payés et que le moins payé des artistes prenne au moins à 1 million de cachet. C’était à quelques jours d’un événement organisé par une grosse structure de la place. Il a fallu qu’on sorte de là que plusieurs artistes, parce qu’ils avaient des loyers impayés ou parce qu’ils avaient faim ou autres... se mettent à renvoyer leur manager et à aller eux-mêmes signer leur contrat à 50 ou 100.000 F CFA », fait savoir l’auteur et interprète de « Papa millions ».

« Pensez-vous que cela nous honore?  Suis-je donc le seul à m’inquiéter du devenir du show-business béninois? », demande Blaaz qui déplore un manque de « soutien » des artistes de sa génération à la cause qu’il défend.  Visiblement agacé par la situation, il s’en remet à la nouvelle génération d’artistes tout en indiquant qu’il n’arrive pas à comprendre ce qui se passe au niveau des chanteurs. Toujours est-il qu’il ne veut pas baisser les bras.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci