« Dans le Vodoun, il y a plus rapide que l’avion ! »

olivier Ribouis
publié le Mar 30, 2020

Alors que beaucoup n’hésiteraient pas à dire que l’avion est le moyen de transport le plus rapide au monde, au Bénin, une adepte Vodoun apprend qu’il y a plus rapide chez les gardiens de la tradition qui détiennent le secret.

Le Vodou offre un moyen de transport plus rapide que l'avion, selon une adpete

Il y a science et science. Le Bénin est le berceau d’une science particulière. Plus qu’une religion, le Vodoun selon ses adeptes  est une science.  « J’ai grand espoir, je garde cette espérance que le Vodoun est notre forteresse. Si nous voulons nous réhabiliter et reprendre notre place, c’est par le Vodoun. Tout est déjà là. Il nous faut des terrains d’expérimentation », a déclaré à l’occasion d’un forum culturel organisé à Cotonou le 04 janvier 2020, Micheline Adjovi, adepte, chercheuse et auteure d’ouvrage sur le Vodoun.

Le pouvoir du Vodoun, à en croire cette amazone des religions endogènes du Bénin, surpasse de loin les progrès dans l’aéronautique. L’avion, moyen de transport le plus rapide hormis les fusées, ne l’est pas selon cette chercheuse spécialiste du Vodoun.

« Des gens ont créé des avions. Dans le Vodoun, il y a plus rapide que l’avion ! Et je parle sous le contrôle de Dada – elle parle en présence de sa majesté Hounon Houna 2, Chef suprême de vodoun-hwendo, roi des mers et des eaux-. Il y a plus rapide. En un clin d’œil, on se retrouve là où on veut être. Mais, il faut un terrain d’expérimentation pour mettre ça à la portée de l’humanité. Que font nos chercheurs scientifiques aujourd’hui ? C’est superficiel », a lancé l’auteure de «Vodoun la Forteresse de l'Espérance ».

Au Bénin, les autorités envisagent de mettre le Vodoun en tourisme. Elle estime que si les pouvoirs publics joignent l’acte à la parole, il y aura un champ d’expérimentation des pouvoirs de la science Vodoun.

« Il faut que les gouvernants passent de la parole à l’acte, que ce ne soit plus seulement de la théorie. Qu’il y ait un accompagnement afin que véritablement, les choses se mettent en place », a promis la passionnée de culte endogène.

Si vous ne le saviez pas Micheline Adjovi vous le confie : « Vous allez constater que les grands inventeurs sont d’abord des hommes spirituels sinon, ils ne peuvent pas. Les grands chercheurs qui découvrent, c’est des spirituels d’abord. Vous ne pourrez pas mettre la spiritualité à l’écart et impacter, avancer. Non ! »

 


  • sultan aziz
    il y a 4 mois

    Pourquoi pas...!! En tant que beninois et africains...se sera faux de dire...que le vodoun n'existe pas La question fondamentale depuis toujours c'est sa pertinence sociale,économique..technologique Si cette pertinence...était justifiée haiti..ne serait pas le pays le plus pauvre du monde...haitiens qui sont d'ailleurs des benininois Nous demandons des actes...par exemple...nous fabriquer des choses qui améliorent la vie des gens...au quotidien

  • West
    il y a 4 mois

    Bien dit monsieur, qu'ils nous montrent du concret qui pourra nous aider dans notre vie quotidienne.

  • COOVY
    il y a 4 mois

    C'est dommage que des Africains se renient, s'excluent et lancent des défis à ceux qui tentent de retourner à nos valeurs. C'est simplement dramatique de tout limiter à un bien-être matériel illusoire qui n'a jamais rendu les gens heureux. Comment pouvons-nous développer nos 'sciences' traditionnels si nous les dénigrons sans aucun effort d'information ? Rapprochez-vous du Dr Bodéhou Dah Lokonon et vous rendrez compte des grands services que rendent nos savoirs endogènes en matières de diagnostics dans diverses spécialités au CNHU. Dr Dah Lokonon a montré, grâce à nos savoirs endogènes, que le cartésianisme est largement dépassé, lors de nombreux colloques scientifiques en Occidental. Le reniement de soi est plus destructeur que le corona virus, pour le développement de nos pays. Et ses effets sont nombreux : la dépigmentation, le refus de consommer locale.... Les Africains doivent se ressaisir et se rendre compte qu'aujourd'hui, leurs valeurs sont parmi les meilleures au monde, s'ils prennent le temps de chercher à les comprendre.

  • Dr koch
    il y a 4 mois

    Merci a vous

  • Zezeto
    il y a 4 mois

    Monsieur coovy depuis quand questionner la pertinence d'une science ; oui une science puisque que vous affirmez que le vodou en est une , est un reniement de soi ? Arrêtez de faire du verbiage pour vous donner un genre .. La pertinence, l'esprit logique sont les fondements même d'une science . Si cela vous rebute et que vous ramenez tout au mysticisme, laissez moi vous rappeler qu'on est en 2020 et que le tâtonnements est un luxe que les africains ne peuvent plus se payer. Comment ne pas considérer le pragmatisme alors que la première choses qu'on valide dans une science ou une religion est le matériel ? Pour faire plus simple quelle est la pertinence du vodou face à l'arme nucléaire ? Apportez de vrais réponse à la jeunesse africaine plutôt que de chercher à la maintenir dans une sorte d'oisiveté spirituelle

  • Adjé
    il y a 4 mois

    Le peuple noir a été déjà corrompu depuis des millénaires. Autrement dit le vaudoun quelque soit la coloration n'est pas la spiritualité pure selon la Vérité. Tout ce qui peut se manifester dans la pratique du vaudoun n'est que sensation, mensonge et séduction du monde occulte pour maintenir l'homme noir dans l'esclavage spirituel, mental et physique Le peuple noir pour sa délivrance et son salut doit revenir à la crainte du Seul Créateur Unique Vrai et Véritable en aimant et en appliquant les Lois de sa Vérité en chassant toutes sortes et formes de religions et de spiritualités corrompues et en renonçant au vaudoun.

  • Dr koch
    il y a 4 mois

    salut Adjé , je pense bien que si je comprend peut le yoruba sa signifie 'sorcier' ...Adjé où adjè et tu nous parlent de quoi sur le vodoun la première divinité du peuple noire. écouté si vous n'avez pas de connaissances laissé l'histoire.

  • Franck
    il y a 4 mois

    Merci mon frère tu l'a donné même l'explication de son propre nom afin de lui montrer et lui prouver qu'il s'est perdu vraiment moi je suis yoruba et son nom que ses parents l'on donné à une signification. Il doit retourner à la maison à base pour qu'on lui montre son chemin original. Mintô nouwê. L'enfant qui ne s'amusera avec la culture, ne connaîtra jamais la honte.

  • Zezeto
    il y a 4 mois

    Salut vous dites être garant de la tradition africaine mais vous mesurez seule la signification d'un prénom à la langue yuruba ? Il existe d'autres langues africaine dans lesquelles "ADJE" ne signifie pas "sorcier " hein Sortez de votre confinement intellectuel et vous verez que l'Afrique est plurielle. Commencez d'abord par cette démarche avant de vouloir montrer la pertinence du vodou.