Covid-19: le Hadj 2020 limité aux musulmans résidant déjà en Arabie Saoudite

Donald Kevin Gayet (Stag)
publié le Jun 23, 2020

Le royaume de l’Arabie saoudite a annoncé lundi 22 juin 2020 la tenue du Hajj fin juillet 2020 à la Mecque, mais avec la participation d’un nombre très limité de pèlerins. Le pays informe qu’il n’accueillera pas de délégation étrangère en raison de la Covid-19.

La Mècque

Hajj 2020 réservé uniquement aux musulmans résidants en Arabie Saoudite. Le royaume de l’Arabie Saoudite a décidé lundi 22 juin 2020 de ne pas accueillir les pèlerins des pays étrangers pour le Hajj 2020. Cette décision du royaume est motivée par la propagation de la pandémie du coronavirus qui fait des ravages dans le monde.  

« Il a été décidé que le Hajj pour cette année (1441H/2020) se tiendra, avec la participation d’un nombre très limité de pèlerins de diverses nationalités résidant déjà en Arabie saoudite », précise un communiqué des autorités saoudiennes cité par FratMat.

L’Arabie Saoudite entend réduire au strict minimum le nombre de participants afin d’exécuter les rites du pèlerinage en observant « les mesures préventives et les protocoles de distanciation sociale nécessaires pour protéger les êtres humains contre les risques associés à cette pandémie et conformément aux enseignements de l'islam qui appelle à préserver la vie des gens ».

Le hajj est le 3ème des cinq piliers de l’Islam. Il vient après la foi (Chaada) et l’aumône et avant le jeûne pendant le mois de ramadan et la prière.

Selon France 24, le royaume est le pays le plus touché par la pandémie du coronavirus en Asie, avec plus de 161 000 personnes infectées à la Covid-19, dont 1 307 sont décédées.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci