CULTURE

Institut français du Bénin : les promesses de la saison 2021

( words)

Après avoir refermé les pages de 2020 par les manifestations du mois du novembre numérique et des représentations théâtrales, l’Institut français du Bénin ouvre sa saison artistique 2021 vendredi 08 janvier avec des promesses de bons moments à vivre.

colin-lee-toumson-venite-institut-francais-beninColin-lee Toumson Venite (Ph.: Tognindaho)

« Faire vivre les cultures ». Ce slogan qui est le sien, l’Institut français du Bénin va davantage l’illustrer en cette année 2021. Ce haut lieu d’expression artistique s’apprête à ouvrir sa nouvelle saison annuelle vendredi 08 janvier.

Les nouvelles pages de manifestations artistiques et culturelles s’écriront dès ce premier mois de l’année avec un programme d’activités diverses évoqué mardi avec Coline-Lee Toumson-Venite, Directrice déléguée de l’Ifb et son assistant à la programmation, Noël Vitin. C’est avec le cabaret « A fon de Cirk », un spectacle de cirque de l’école Circo Bénin et l’association The serious road trip que démarre le ballet de la saison 2021 à 20h30 à Cotonou. Il s’agira d’une entame sensationnelle pour le public qui vivra des tours de jongleries de circassiens professionnels qui ont passé deux semaines dans des villes du Bénin à initier des enfants en situation difficile aux arts du cirque.

Dans la même dynamique d’une entame énergique et emballante de saison, au spectacle de cirque, suivront deux évènements importants dans le programme de l’institut. La nuit des idées et le festival BoulevArt du grand plasticien béninois Dominique Zinkpè. Connue pour être une soirée où toutes les disciplines artistiques se rencontrent, dialoguent et explosent, l’édition 2021 de La nuit des idées vient avec son lot d’émerveillements. Pendant BoulevArt, un évènement qui renait après des années d’absence, le public de l’IFB assistera au premier vernissage de 2021 avec des œuvres de 10 artistes plasticiens.

Le 7è art sera aussi au rendez-vous pour le plaisir des cinéphiles. En janvier, apprend la directrice déléguée, l’IFB accueille le festival du cinéma russe. De bons moments de cinéma en perspective pour petits et grands. Outre le cirque qui ouvre la saison, côté arts de la scène, le 22 janvier, la danse va réunir le public et les artistes à l’occasion d’une deuxième partie du festival « Chaos élégant ».  Danses urbaines et danses contemporaines se mélangeront sur scène. Tout un programme récréatif durant lequel, assure Coline-Lee, « le parvis de l’Institut français du Bénin sera transformé en espace de création ».  Dans la programmation, le mois de janvier 2021 terminera en apothéose avec un premier concert musical de reggae.

Une année en symbiose

Lieu phare dans l’écosystème des espaces culturels au Bénin, l’Institut français envisage le renforcement de ses collaborations et des partenariats avec les autres endroits où la culture se vit à Cotonou. A ce sujet, indique Noël Vitin, l’assistant à la programmation, des réflexions sont en cours pour des contacts avec les dirigeants d’autres espaces.  Si l’IFB a choisi désormais de programmer la plupart de ses spectacles les vendredis, fait-il savoir, c’est dans le but de favoriser la fréquentation des autres espaces durant le week-end. Aussi, l’établissement culturel français songe à des partages de représentations. Il s’agira de négocier avec des artistes que l’institut invite pour qu’ils se produisent dans les autres espaces et d’accueillir réciproquement leurs spectacles.  « On va développer cette collaboration avec les autres lieux », a dit Noël Vitin.

Au-delà des artistes confirmés, l’institut promet d’offrir des occasions d’encadrement. « On accompagne par des résidences où des anciens viennent encadrer les jeunes. Ça va se poursuivre au niveau du théâtre, des arts plastiques, de la musique pour favoriser les échanges », a expliqué l’assistant.

Arrivée à la tête de la direction de l’Institut en septembre, Coline-Lee Toumson-Venite se réjouit de la dynamique en cours depuis les manifestations réussies du dernier trimestre 2020 malgré le covid-19 avec une équipe dont elle est fier et sur laquelle elle compte pour continuer à faire de l’IFB, « cette plateforme de rencontre où se croisent toutes les formes d’arts ».

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...