CULTURE

Bénin : magie, jonglerie et clownerie au Cabaret "A fon de cirk"

( words)

Au premier spectacle de l’année 2021, enfants et adultes n’ont pu s’empêcher de rire à l’Institut français du Bénin qui a accueilli le Cabaret "A fon de cirk" monté par les circassiens de l’association Serious Road Trip de Besançon et de l’école Circo à Cotonou.

cirque-a-fon-de-cirk-intitut-francais-beninSpectacle " A fon de cirk " à l'Institut français du Bénin

« Ouiiiiiiii ! ». Le public, et massivement les enfants, a donné en chœur un acquiescement strident et long pour exprimer combien il a été comblé au Cabaret "A fon de cirk". Le spectacle de cirque donné en ouverture de saison vendredi 08 janvier à l’institut français du Bénin a été chargé d’instants de rire aux éclats.

Tout au long de la soirée enivrante, des numéros cocasses se sont succédés avec les circassiens de l’association Serious Road Trip de Besançon (France) et de l’école Circo Bénin qui ont monté le projet « A fon de cirk ». Tours de magie, jongleries et clowneries ont servi à amuser le public.

Pour faire rire enfants et adultes à la fois, les comédiens ont dû aller chercher les stimuli à travers des personnages vaudevillesques qu’ils ont incarnés. Sans parler des accoutrements simples mais loufoques faits de pull-over sur culotte et de bonnet ou casquette, les enfants ont pu voir des tours de magie de foulards qui passent d’une poche à une autre par enchantement et entendu des crépitements de brillantines déversées par terre. Difficile de résister au rire face à des adultes qui font des mimiques de bambins ou des facettes de personnages étonnés, surpris, fâchés ou s’adonnant à des danses bizarres. Et lorsqu’on se retrouve face à un père de famille qui se met maillot de gym de jeune fille, se pointe devant vous comme dans une compétition de jeux olympiques et s’adonne à des tableaux de saut de cabris, roule du ruban et s’enroule lui-même, il y a de quoi se lâcher.

cirque-a-fon-de-cirk-intitut-francais-beninSpectacle " A fon de cirk " à l'Institut français du Bénin

Les numéros, aussi cocasses qu’ils soient, traduisent aussi des thématiques comme si le ludique et le pédagogique fusionnait. Il y a ce numéro des sommeilleuses. Ces deux jeunes femmes plongées dans un sommeil de mort qui se sont faites transporter, déposer sur une table, manipuler comme des objets sans pour autant qu’elles se réveillent. Quand on les voit s’écrouler mollement comme des êtres désossés, on s’interroge sur l’état de l’humain pendant le sommeil profond. Mais, attention, lorsqu’on dort jusqu’à s’oublier, on finit dans une valise comme l’une des deux circassiennes qui a été rangée dans une valise telle ses propres habits. Avec cette même paire de comédiennes, on a aussi traité de l’ordre, du rangement des affaires qui ne sont pas toujours le propre des enfants.

cirque-a-fon-de-cirk-intitut-francais-beninSpectacle " A fon de cirk " à l'Institut français du Bénin

Outres les numéros histrioniques, les circassiens ont aussi montré de la technicité pour produire de l’émerveillement chez les spectateurs qui ne demandaient qu’à être comblés. Des numéros de jongleries ont ponctué le spectacle. Il y a eu de la jonglerie balle, la jonglerie diabolo, jonglerie massue pendant lesquels les artistes ont offert d’impressionnants tableaux.

cirque-a-fon-de-cirk-intitut-francais-beninSpectacle " A fon de cirk " à l'Institut français du Bénin

Pari réussi

Programmés en ouverture, les neufs circassiens dont la petite Neïla Lanoe qui a accompagné les adultes avaient le souci de ne pas décevoir le public de l’Institut français. « Ça fait une très grosse pression quand on vous dit que c’est vous ouvrez la saison », a reconnu le circassien Prime Ezinsè. Ce professionnel et promoteur de l’école Circo Bénin s’est enfin réjoui d’avoir tenu le pari. « Pour moi, c’est une satisfaction. En technique, on a donné ce qu’il faut en prenant le soin de rester bas. Il faut utiliser un langage que les enfants comprennent.  Vous l’avez senti par les tours de magie. Le magicien a dû changer de personnage. Subtilement, on fait passer la technique, mais on reste avec les enfants ».

En plus de contenter le public, les initiateurs du projet « A fon de cirk » peuvent aussi se réjouir de l’aboutissement heureux de leur initiative. Le cabaret « A fon de cirk » qui est un spectacle de restitution, a pris forme suite à une semaine de résidence entre les acteurs, professionnels et bénévoles du projet en décembre 2020. Pendant une dizaine de jours ils ont aussi parcouru des villes du Bénin pour aller initier des enfants en situation difficile aux arts du cirque.  

cirque-a-fon-de-cirk-intitut-francais-beninSpectacle " A fon de cirk " à l'Institut français du Bénin

« En co-construisant avec les centres culturels de différentes régions du Bénin, nous aspirons à l’éclosion des arts du cirque à destination de la population béninoise la plus défavorisée, notamment de ses enfants. Au travers des notions de partage, d'apprentissage et de bienveillance, notre désir est de participer à la promotion au spectacle vivant au Bénin de manière pérenne en permettant aux acteurs locaux de faire perdurer le projet. », ont expliqué les responsables du projet.

Banouto Digital

Vous aimez une presse libre et de qualité. Alors offrez-vous un accès illimité à Banouto Digital en souscrivant à un des abonnements moins chers.
1500 F CFA/mois ou 15.000 F CFA/An.

Abonnez-vous

A lire aussi ...