Bénin-Budget général: l’Etat va gagner plus d’argent en 2018

Léonce Gamai
publié le 14 novembre 2017

Présent ce lundi 13 novembre 2017 à l’Assemblée nationale devant la commission budgétaire, le ministre de l’économie et des finances du Bénin, Romuald Wadagni a livré les chiffres clés du projet de budget général de l’Etat, 2018.

benin romuald wadagni ministre financeLe ministre Romuald Wadagni

Au Bénin, de 1007, 725 milliards en 2017, les recettes budgétaires seront de l’ordre de 1135, 609 milliards de Fcfa en 2018. Le ministre de l’Economie et des finances Romuald Wadagni l’a annoncé ce lundi 13 novembre 2017 à l’Assemblée nationale. C’était dans le cadre du passage des ministres devant la commission budgétaire en vue de l’étude du projet de budget général de l’Etat 2018.  Face aux députés, l’argentier national, Romuald Wadagni a exposé en cinq points quelques tendances du projet de loi des finances 2018. Ces points sont notamment l'exécution du budget 2017, le contexte d'élaboration du Plf 2018, les principales orientations du Plf 2018 et les principales mesures de politique budgétaire. 

Le projet de budget général de l’Etat béninois 2018 s’équilibre en ressources et en charges à la somme de mille huit cent soixante-deux (1.862,918) milliards Fcfa, contre 2010,586 milliards de fcfa en 2017. Une légère baisse que l’argentier national explique par  « une quasi-stabilité par rapport à l'atterrissage attendu à fin décembre 2017 estimé à 1859,014 milliards de Fcfa », la «cohérence avec les tendances du PAG et la stratégie d'amorçage de la réduction du déficit budgétaire ». Pour 2018, les recettes budgétaires projetées sont évaluées à 1135, 609 milliards de Fcfa, contre 1007, 725 milliards en 2017. Cette légère hausse traduit, selon le ministre Wadagni, les efforts d’élargissement de la base taxable et l’amélioration de l’efficacité des services.

Pour l’ouverture du ballet ministériel devant la commission budgétaire, quatre ministres étaient au Parlement.  Ce sont notamment Romuald Wadagni (économie et finances), Abdoulaye Bio Tchané (développement), Adidjatou Mathys (fonction publique) et Salimane Karimou (enseignement maternel et primaire).

Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci