Afrique-Economie : la Namibie refuse l’aide du FMI et de la Banque Mondiale

Olivier Ribouis
publié le 26 novembre 2017

Ce samedi 25 novembre,  le président namibien, Hage Geingob a annoncé que son pays n’a besoin ni du Fonds monétaire international (FMI) ni de la Banque Mondiale.

hage-geingob Le président Namibien Hage Geingob

La Namibie s’affranchit du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque Mondiale. Trop sûr de ce que son pays pourra retrouver sa bonne santé économique, le président namibien Hage Geingob a fait savoir que la Namibie n’a point besoin d’aide du FMI et de la Banque Mondiale. Une réaction optimiste qui contraste avec les nouvelles pas trop rassurantes  des agences de notation. L’agence de notation Fitch Ratings a lundi dernier indiqué qu’en dépit d’une timide reprise de l’économie namibienne, le pays court un grand risque d’endettement. Comme Fitch, Moody’s, une autre agence avait tiré sur la sonnette d’alarme en mettant en doute la soutenabilité de la dette souveraine  de la Namibie. Mais, les alertes de ces agences ne sont pas de nature a troublé l’optimiste président namibien qui n’est pas sans savoir que la croissance de 5,7% que connaissait son pays a connu un recul de 0,8% en 2016. On se demande à cet effet sur quoi il compte pour afficher un tel optimisme.

 

Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci