OCDE-Alvaro Pereira : « une escalade des tensions commerciales serait dommageable »

Olivier Ribouis
publié le 13 mars 2018

L’embellie de l’économie mondiale est menacée par les tensions commerciales, a averti le Chef économiste de l’OCDE par intérim M. Alvaro Pereira à la publication des dernières perspectives économiques intermédiaires.

alvaro-pereira Alvaro Pereira chef économiste de l'OCDE par intérim

L’économie mondiale se porte de mieux en mieux. L’Organisation  de coopération et de développement économiques (OCDE) a annoncé ce mardi 13 mars que « l’économie mondiale prend de la vigueur ».

L’organisation prévoit une croissance de « 3.9% en 2018 et en 2019 ». Portée par le redémarrage de l’investissement privé et des échanges, cette bonne santé de l’économie mondiale pourrait pâtir des tensions commerciales entre d’une part les Etats-Unis et la Chine, d’autre part par les Etats-Unis et l’Union Européenne.

LIRE AUSSI : Financement du développement : Talon obtient environ 180 milliards à Paris

« Dans ce contexte une escalade des tensions commerciales serait dommageable pour la croissance et l’emploi », a averti le Chef économiste de l’OCDE par intérim  Alvaro Pereira.  Il estime que « Les pays devraient se reposer sur les solutions collectives, comme le Forum mondial sur les surcapacités sidérurgiques, pour résoudre les questions spécifiques ». Aussi, a-t-il relevé, « il est indispensable de préserver le système commercial international fondé sur les règles ».

Selon l’OCDE, la croissance  de l’économie mondiale annoncée devrait être notamment soutenue par « les nouvelles réductions d’impôt et les hausses de dépenses prévues aux États-Unis ainsi que la relance budgétaire attendue en Allemagne ».

A(RE)LIRE : Recette douanes béninoises : plus de 48 milliards F Cfa mobilisés de janvier à février 2018


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci