Banque Mondiale: Makhtar Diop devient vice-président pour les Infrastructures

Léonce Gamai
publié le 15 mai 2018

Jusque-là vice-président de la Banque Mondiale pour la région Afrique, le Sénégalais entrera dans ses fonctions de vice-président pour les infrastructures en juillet prochain.

makhtar diop nouveau vice-president de la banque mondiale pour les infrastructures Makhtar Diop change de poste à la Banque Mondiale

Après 6 ans à la tête de la vice-présidence de la Banque Mondiale pour la région Afrique, le Sénégalais Makhtar Diop, 58 ans, change de poste. Selon un communique de presse de l’institution en date du 11 mai 2018, il est nommé vice-président de la Banque Mondiale pour les infrastructures. Il prend service le 1er juillet prochain. Poste nouvellement créé, la vice-présidence de la Banque Mondiale pour les infrastructures regroupe les domaines du transport, économie numérique, énergie, secteur extractif, financement des infrastructures et les partenariats public-privé (PPP). Dans ses nouvelles fonctions, précise le communiqué, Makhtar Diop «sera chargé des investissements de la Banque au niveau mondial dans le domaine des infrastructures et de  développer des solutions durables pour combler le déficit en infrastructures dans les pays en développement et les pays émergents.»

 Avant d’être nommé à cette fonction, M. Diop a occupé plusieurs autres fonctions à la Banque Mondiale. Il a été directeur des secteurs finances, secteur privé et infrastructure pour l’Amérique latine et les Caraïbes; directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Brésil ; directeur des opérations pour le Kenya, l’Érythrée et la Somalie, puis précédemment vice-président pour la région Afrique. «Au cours des six dernières années, Makhtar Diop a joué un rôle déterminant dans la mobilisation de financements privés pour soutenir le développement des infrastructures en Afrique, favoriser les écosystèmes d’innovation et accélérer l’adoption de nouvelles technologies », fait savoir la Banque Mondiale dans son communiqué. L’institution reconnait en Makhtar Diop un «champion des énergies renouvelables » qui a «également encouragé les investissements » dans les secteurs de l’infrastructure, l’interconnectivité régional,  l’énergie et du transport en Afrique.

Pour rappel, ministre de l’Economie et des finances du Sénégal d’avril 2000 à mai 2001, Makhtar Diop fut en 2014 classé parmi les personnalités les plus influentes du continent par le magazine panafricain Jeune Afrique.  

 

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci