Bénin : le gouvernement sanctionne une vente frauduleuse de bovins

Olivier Ribouis
publié le 4 juillet 2018

Une affaire de bovins frauduleusement vendus dans une ferme d’Etat à Samiondji dans la commune de Zagnanado a été signalée et sanctionnée par les autorités béninoises en Conseil des ministres du mercredi 4 juillet 2018.

boeuf-veau-ferme

Rien n’échappe au Conseil des ministres au Bénin. Même une affaire de bovins. Ce mercredi 4 juillet 2018, le gouvernement béninois a pris le soin d’annoncer dans le compte rendu du Conseil des ministres qu’il a été informé d’une affaire de bovins frauduleusement vendus à la ferme de Samiondji dans la commune de Zagnanado.

« Dans cette  ferme située  dans  la  commune  de Zagnanado, il a été signalé  des cas multiples   et  suspects  de mortalité   de  veaux.  Les  investigations   ont  permis  de découvrir   que  le  Chargeé de  Production   Animale,  monsieur   Pacôme  DJEBOU procède à des ventes  frauduleuses  d'animaux.

C'est  ainsi  que seize bovins  ont été vendus pour la somme  d'un  million  sept cent quatre-vingt  mille (1.780.000)   FCFA », a annoncé le ministre Oswald Homeky, chargé de la présentation du compte rendu du Conseil des ministres.

Selon le gouvernement béninois, « l’intéressé a reconnu les faits et est passé aux aveux concernant d'autres  opérations frauduleuses   qu' il a menées  avec  les sieurs  Prosper   MEHOME,   comptable  de la ferme,   Gérard  AGBANTE,   caissier  de la  ferme  et Jassaou  KOUTCHIKO,   chef d'équipe,  lesquels ont également  reconnus les faits ».

Ces opérations   menées  en  fraude, apprend-on, portent  sur  « la  vente  de  carcasses  de  bovins, l'affermage   d'une  partie  du domaine à des transhumants  et l'exploitation   du bois d'œuvre de la ferme par un exploitant  forestier, le tout, contre rémunération ».

Un acte que  le Conseil n’a pas manqué de sanctionner. « Le Conseil a pris  acte du compte rendu ainsi  que des mesures conservatoires  et des sanctions  disciplinaires infligées aux mis  en cause par le Ministre  de l'Agriculture, de l 'Elevage  et de la Pêche », indique le communiqué du gouvernement qui apprend également que le Ministre de la Justice et de la Législation a été instruit d'engager  les poursuites  judiciaires à l'encontre  des intéressés.

Pour le gouvernement, cette annonce tient lieu d’illustration de sa « détermination à œuvrer pour l’instauration d’une meilleure gouvernance à tous les niveaux ainsi que la culture du respect des biens publics ».


  • abc
    il y a 11 jours

    A cette allure, ils allaient vider la ferme.