Africa start-up tour 2018: propulser les champions d’Afrique du secteur privé

Falilatou Titi
publié le 6 juillet 2018

A Cotonou, capitale économique du Bénin, s’est ouverte jeudi 5 juillet, l’édition 2018 d’Africa start-up tour. Porté par Initiative for Africa, le programme vise à donner les armes aux jeunes entrepreneurs africains pour contribuer sortir le continent noir des sentiers battus.

adebissi-adjogan Adebissi Djogan, fondateur d'Initiative for Africa

« Propulser les futurs champions d’Afrique du secteur privé ». Tel est l’objectif des organisateurs de ‘’Africa start-up tour 2018’’, un événement qui se tient à Cotonou du 5 au 8 juillet 2018. Après les deux premières éditions au Sénégal et en Côte d’Ivoire, c’est le Bénin qui abrite cette année, le ''Africa start-up tour''. Ainsi pendant 4 jours, Cotonou, la ville vitrine du Bénin sera la capitale de l’entreprenariat et de l’innovation.

Plusieurs personnalités et responsables à divers niveaux sont présents à ce salon de l’entreprenariat sont à ce salon pour inspirer, former et propulser les jeunes et les femmes entrepreneurs.  Il s’agit d’accompagner les jeunes entreprises qui font bouger l’Afrique à travers leurs innovations. Le représentant de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Agossou Honfo, au lancement de l’édition 2018 d’Africa start-up tour, s’est dit satisfait de voir les jeunes et les femmes qui ont décidé de sortir des sentiers battus et d’innover. « Nous sommes charmés par la qualité des femmes et jeunes africains», a déclaré Agossou Honfo.

Sur le continent noir, de nombreuses initiatives sont prises par les jeunes et femmes. Mais pour Adébissi Djogan, fondateur d’Initiative for Africa, « il ne suffit plus d’innover ». Selon M. Djogan, il est important que les jeunes et femmes du continent « inventent un nouveau modèle pour le développement ». D’où, a-t-il fait savoir, la nécessité pour les jeunes entrepreneurs africains de faire en sorte que leurs initiatives soient « disruptives ». Cela à travers une « vision large », une différenciation avec des idées résolument nouvelles et la transformation.   

L’édition 2018 de l’Africa Start-up, selon le représentant de la Banque Ouest Africaine pour le Développement (BOAD), Oumar Tembely, « marque la maturation de ce projet hautement salutaire qui concourt à la lutte contre le chômage et l’entreprenariat des jeunes ».

Convaincu que le programme Africa start-up tour impactera positivement les jeunes entrepreneurs africains, Oumar Tembely a invité les participants à être assidus et attentifs afin tirer leur meilleur pour devenir des champions d’Afrique du secteur privé.  

Sur les 300 projets de start-up soumis pour le compte de cette édition, 60 ont été retenus. A la fin des trois jours de formation et de networking, les meilleures initiatives seront primées.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci