Recettes portuaires : Lomé distance Cotonou, Lagos et devient N°1 d’Afrique de l’Ouest

Olivier Ribouis
publié le Oct 26, 2018

En 2017, le port de Lomé au Togo a engrangé plus de recettes  que ses voisins du Bénin, du Nigéria et les autres pays d’Afrique de l’Ouest dans les métieurs des conteneurs selon un classement de l’analyste des transports maritimes Dynamar.

port-autonome-cotonou

Lomé s’est mis plein les poches en 2017 dans le marché des conteneurs en Afrique de l’Ouest. Selon les résultats de l’analyse de la cinquième édition de la biennale des métiers des conteneurs d'Afrique de l'Ouest rendus publics par l'analyste des transports maritimes Dynamar, le port de Lomé est désormais le N°1 de la région.  « Lomé (Togo) est maintenant le principal port à conteneurs d'Afrique de l'Ouest, dépassant celui de Lagos (Nigéria) », a indiqué The Maritime Executive  dans sa publication sur le nouveau classement.

Tableau de classement

Devenu N°1 d’Afrique de l’Ouest, Lomé y est parvenu avec la mise en service de son terminal à conteneurs de Lomé qui traite près de 890 000 EVP par an, soit près de 75% de son débit qui s'élève à 1,2 million d'EVP a indiqué la même source.

Avec environ 9 700 kilomètres de côtes et une superficie de 12,75 millions de kilomètres carrés pour 25 pays, l’Afrique de l’Ouest  est sur le point de connaître une maturité dans les activités portuaires mêmes si les volumes de conteneurs accueillis n’ont pas connu d’augmentation entre 2013 et 2017. A l’horizon 2021, les choses devraient pouvoir s’améliorer.  On estime à 4,3 millions d'EVP, les volumes de conteneurs complets  à atteindre si la région garde un taux de croissance annuel estimé à 5% pour les cargaisons de conteneurs.

Selon The Maritime Executive, « en 2017, 285 porte-conteneurs ont emprunté les sept voies commerciales intercontinentales pour se rendre en Afrique de l'Ouest ».  Les gros clients sont notamment étrangers et parmi ceux-ci, il y a « APM Terminals, Bolloré, China Merchants Ports, DP World, ICTSI, Portek, TIL Group (MSC) et divers transporteurs, tels que CMA CGM au Cameroun et au Nigeria, Grimaldi. au Nigeria et NileDutch en Angola ».


  • The Atlantean
    il y a 1 mois

    It is obvious that Benin is no longer the Benin of yesterday. The port of Cotonou has been politicized in the odious form never seen for the worse. Since the president became a shareholder in the port of Cotonou, the ships have stopped anchoring in Cotonou for the sole reason that costs are higher in Cotonou than in Togo. It is unthinkable to see when Talon gets rich Benin continues to die in a small dose from Chinese torture.