Bénin- micro crédit mobile : le gouvernement offre du financement via téléphone

Olivier Ribouis
publié le 5 février 2019

Il s’est tenu ce mardi 5 février 2019 au Fonds national de la microfinance une conférence de presse marquant le lancement de la généralisation du Micro crédit mobile à l’ensemble des Béninois à la recherche de financement de leurs activités génératrices de revenus.

denise-atioukpe-fnm Denise Atioukpe, Directrice générale du FNM

Au Bénin, il devient possible d’obtenir un crédit à partir d’un téléphone. Le gouvernement béninois vient de lancer un programme de Micro crédit mobile(MCM). Il s’agit d’une plateforme de finance digitale mise en place par le Fonds national de la microfinance (FNM).

Face à la presse ce mardi 5 février 2019, le ministre des affaires sociales et de la microfinance Bintou Adam Taro et des cadres du FNM ont expliqué les tenants et aboutissants de la trouvaille du gouvernement béninois pour l’accès au finance pour les pauvres extrêmes du pays.

Désormais, a annoncé Bintou Adam Taro, « les opérations d’octroi et de remboursement de crédit peuvent se faire en temps réel quelle que soit la situation géographique de l’opération ». Dans le cadre du Micro crédit mobile, « des agents mobiles dotés de terminaux de paiement électronique (TPE) seront déployés sur toute l’étendue du territoire national ».  Ces agents portant des gilets avec des inscriptions indicatives et détenant des appareils d’enrôlement seront les premiers contacts des Systèmes financiers décentralisés (SFD) à travers lesquels le FNM veut atteindre tous les potentiels bénéficiaires parmi les populations à la base. Leur travail consistera à l’enrôlement des postulants au micro crédit mobile. Pendant cette étape, la pièce dont il faut se munir est « le récépissé d’enregistrement au RAVIP » en attendant la disponibilité des cartes biométriques. 

Selon, la Directrice générale du FNM, Denise Atioukpè les montants de micro crédit mobile sont fixés initialement à « 50.000 F CFA  renouvelable une fois » et les bénéficiaires qui se seront montrés exemplaires dans le remboursement pourront passer à « 100.000 F CFA renouvelable une fois ». Le taux d’intérêt pour une durée de remboursement de six mois est de 8,5%.

micro-credit-mobile

micro-credit-mobile

Pour le remboursement, selon Pascal Kounnou, spécialiste de la finance digitale et Directeur des études, de la stratégie et des risques au FNM, les bénéficiaires recevront des messages de rappel à l’approche de chaque échéance mensuelle et ont la latitude de payer auprès d’un agent marchand partout en dehors de leurs localités. Pour la traçabilité et la transparence, il indique que les bénéficiaires recevront les notifications de toute opération sur leur téléphone portable. Il gage aussi de la sécurité de la plateforme du FNM, la phase pilote du programme de micro crédit mobile ayant été « un succès » selon le ministre Bintou Adam Taro.

De multiples intérêts

bintou-chabi-adam-taro Bintou Chabi Adam Taro, ministre des Affaires sociales et de la microfinance

A en croire le ministre, le Micro crédit mobile est « un chef-d’œuvre ».  Bintou Chabi Adam Taro pense que « ce projet de finance digitale du FNM dont la phase pilote a connu un succès, traduit la volonté du Chef de l’Etat de transformer à moyen terme, le Bénin en une plateforme de services numériques pour toute l’Afrique de l’Ouest ». Elle assure que « la cavalerie des clients devient impossible au sein de l’écosystème des SFD digitalisés » parce que « la base centrale étant unique, tous les SFD connectés pourront en toute transparence, identifier et repérer les clients multiples ou surendettés ».  Aussi, relève-t-elle, « le suivi au niveau central de la situation des remboursements par agent, par SFD, par commune ou département est possible à tout moment et en tout lieu ».  Pour le bénéficiaire, explique la DG du FNM,  le micro crédit mobile  favorise « une proximité su service, la réduction du coût de service, la sécurité du crédit, la facilité d’épargne, la discrétion dans la réalisation des opérations financières et l’adaptation à l’évolution technologique ». 

L’Etat béninois ne manquera de tirer profit du micro crédit mobile. Selon Denise Atiounkpè, l’Etat réaliser, entre autres,  l’ «effectivité de l’inclusion financière et sociale, la création d’emplois avec 9621 agents mobiles à déployer,  la limitation des risques de fraude et de braquage, la numérisation de l’économie, l’accroissement  in fine de l’assiette d’impôt… ».Ces intérêts multiples impacteront également, à l’en croire,  le FNM et les SFD.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci