Bénin: 08 mesures fiscales en faveur des entreprises locales en 2019

Léonce Gamai
publié le 10 février 2019

Nicolas Yenoussi, directeur général des impôts, au Bénin, a, dans un entretien avec les internautes, énuméré les mesures fiscales prises par le gouvernement Talon pour soutenir les entreprises locales en 2019.

Bénin 08 mesures fiscales en faveur des entreprises locales en 2019 Nicolas Yenoussi parle des mesures fiscales prises par le gouvernement du Bénin pour soutenir les entreprises locales en 2019

 

Au Bénin, la loi des finances, exercice 2019, contient une série de mesures fiscales favorables aux entreprises locales. C’est ce qu’a rappelé Nicolas Yenoussi, directeur général des impôts, jeudi 7 février 2019. Il a échangé avec les internautes sur «les mesures fiscales en 2019», dans le cadre du #AskGouv, une initiative de la direction de communication de la présidence de la république pour faciliter les échanges entre gouvernants et citoyens. «Il y a plusieurs avantages mais je vous donnerai quelques-uns. Il y a des avantages légaux donc prévus par la loi des finances et d’autres qu’on peut qualifier de réglementaires», a indiqué Nicolas Yenoussi concernant les avantages fiscaux dans la loi des finances 2019. Banouto a retenu pour vous huit avantages énumérés dans ses réponses aux internautes.

1- Réduction de la TPS

La Taxe professionnelle synthétique (TPS) passe, pour le minimum, de 400 000 Fcfa l’an dernier, à 150 000 en 2019. «Mais cela n’est pas systématique pour toutes les entreprises, nuance le directeur général des impôts. Ce sera en fonction du chiffre d’affaire, certains paieront plus et d’autres moins.»

2- Réduction des taxes des dividendes

La taxation des dividendes pour les investisseurs étrangers passe de 10 à 5%. «C’est une mesure fondamentale, nouvelle pour permettre aux investisseurs étrangers d’intervenir dans nos entreprises locales, explique le Dg Yenoussi. Et si le Bénin a un accord de double imposition avec le pays d’un investisseur, le taux peut-être plus bas.» Il apprend aussi que «pour toute entreprise inscrite en bourse, la taxation des dividendes passe de 7 à 5%.» En prenant une telle mesure, le gouvernement du président Patrice Talon, veut, justifie-t-il « encourager les entreprises béninoises à aller en bourse.»

3- Plus d’AIB pour les entreprises du secteur pétrolier

En 2019, les entreprises du secteur pétrolier sont exonérées de l’Acompte sur Impôt assis sur les Bénéfices (AIB).Nicolas Yenoussi insiste que le gouvernement Talon vient de satisfaire ainsi «une revendication des importateurs et distributeurs de produits pétroliers vielle d’une dizaine d’années »

4- Pas de droits d’enregistrement sur les transactions immobilières

A son avènement, le régime Talon a supprimé les droits d’enregistrement sur les transactions immobilières. La mesure a été reconduite dans la loi des finances 2019.

5- Pas de taxes sur le matériel informatique

La loi des finances 2019 exonère de taxes le matériel informatique ainsi que les accessoires de gaz pour le ménage.

6- Les équipements agricoles exonérés de Tva

Pour 2019, il n’y aura pas de droits de douanes ni de Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) à payer pour les machines et les équipements agricoles. Dans la logique, les entreprises agricoles sont exonérées de tout impôts.

7- Au moins 60% de local dans nos mobiliers publics

Pour 2019, les achats de mobiliers et des produits d’entretien dans l’administration publique doivent laisser respectivement une part de 60% et de 80% à la fabrication locale.

8- Au moins 80% de produits locaux dans les cantines

La loi des finances 2019 contient aussi des mesures pour soutenir la production alimentaire locale. Par exemple, indique le Dg impôts Nicolas Yenoussi, au moins 80% des aliments consommés dans les cantines universitaires et militaires doivent être des produits locaux. Il en est de même pour le matériel bureautique à consommer par l’Etat.

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci