Eurobonds: 5 choses pour comprendre 328 milliards FCFA mobilisés par le Bénin

Cheick Donan
publié le 20 avril 2019

Mi-mars 2019, le Bénin a mobilisé avec succès 500 millions d’euros , soit 328 milliards de Fcfa sur le marché financier international. Dans l’émission bilan économique des trois ans de gouvernance Talon diffusée sur la télévision nationale (Ortb) dans la nuit du mercredi 17 avril 2019, le ministre des finances, Romuald Wadagni est revenu sur cette vaste opération d’émission d’eurobonds. Retour en 5 points sur ses explications.

romuald wadagni Romuald Wadagni, ministre des finances du Bénin parle de la levée de fonds en eurobonds par le gouvernement béninois

 

Qu’est-ce que l’Eurobond ?

C’est un emprunt obligataire que nous avons fait. Ce sont des investisseurs qui vous prêtent de l’argent sous la forme d’obligations. En termes simples, le Bénin est allé sur le marché international obtenir des prêts de partenaires financiers. Dès notre arrivée en 2016, le gouvernement a adopté une stratégie de mobilisation des ressources. Doter le Bénin de tous les instruments lui permettant de lever des ressources. Il y a trois manières d’obtenir des ressources: (1) les impôts ; (2) les emprunts obtenus chez les bailleurs de fonds et (3) les prêts faits auprès des banques locales. Il faut dire qu’il y a deux autres instruments dont les pays modernes disposent mais que le Bénin n’avait pas du fait de certaines contraintes. Il s’agit de l’accès des prêts commerciaux et l’accès au marché des emprunts obligataires. Cela nécessite une certaine crédibilité. Quand les crédits locaux baissent ou les partenaires financiers ne vous apportent pas les ressources nécessaires, vous êtes limités en capacité de financement. C’est pour cette raison qu’il faut diversifier les sources de financement et de mobilisation des ressources.

Quels sont les facteurs de succès de cette opération ?

En 2018, grâce aux réformes du Chef de l’Etat, nous nous sommes dotés de l’instrument d’accès aux crédits internationaux par le biais de reprofilage de la dette. Le dernier instrument est celui d’accès au marché obligataire. Ce dernier est un peu compliqué.

Sur instruction du Chef de l’Etat, nous sommes arrivés à avoir une taille des opérations qui permet à nos obligations d’être cotées. Cela est le résultat d’un travail de longue durée de l’ensemble du gouvernement et des cadres techniques des différents ministères. L’opération a été un succès pour plusieurs raisons. Je vous en donne 2. La première, nous sommes allés sur le marché pour lever plus de 500 millions d’Euros mais nous sommes arrivés à un pic de plus d’un milliard d’Euros. C’est un vrai succès. D’ailleurs beaucoup de personnes ont voulu participer mais nous leur avons dit que notre objectif est de 500 millions Euros avec une maturité sur sept ans. Cela est un facteur de succès indiscutable. Le deuxième élément est que nous avons été le premier pays du continent à sortir en 2019.

Quelles sont les caractéristiques de cette opération ?

Les caractéristiques c’est 500 millions d’Euros, la durée de remboursement est 7 ans et le taux d’intérêt est de 5,75% ; difficile à trouver dans la sous-région.  Ce taux est aussi un facteur de succès dû aux réformes.

A quoi serviront ces fonds?

Ces fonds serviront à financer les activités, investissements et projets prévus dans le cadre du budget 2019. Je rappelle que la loi de finances 2019 a prévu un budget d’investissement de 700 milliards FCFA à peu près.

C’est une opération pour diversifier les sources de financement. Ayant levé ces fonds d’eurobonds, cela signifie qu’il y a d’autres sources où nous ne sommes pas allés. Je rappelle que nous sommes restés dans la fourchette des ressources votées par l’Assemblée nationale.

N’y a-t-il pas des risques ? Et pourquoi ne pas aller en dollars ?

De façon factuelle en regardant les taux d’intérêt, ceux en dollars sont plus élevés. Le volume d’emprunt obligataire est en trilliards de dollars alors qu’en euros, on est en milliards. L’autre chose, il n’existe pas d’instrument de couverture standard pour couvrir ces risques. Nous sommes membres d’une union monétaire bénéficiant d’une parité fixe avec l’Euro. C’est pourquoi les eurobonds sont mieux pour nous.

 


  • Fraîcheur
    il y a 1 mois

    Je ne comprend ce régime

  • Ada
    il y a 1 mois

    Ça c'est quel régime ça. Talon, tu me donnes à vomir