Business-Etude : «La Chine demeure le principal moteur de la croissance économique mondiale»

Olivier Ribouis
publié le 22 avril 2019

En dépit du ralentissement qu’elle enregistre, la Chine reste la puissance qui entraine l’économie mondiale, selon les résultats du nouveau rapport de l’OCDE.

economie-chine Pékin tient malgré les secousses

L’économie chinoise reste encore la locomotive du monde. Les conclusions d’une nouvelle Etude économique de la Chine publiée par l’OCDE le 16 avril le confirment. « La Chine demeure le principal moteur de la croissance économique mondiale et poursuit sa convergence avec les économies avancées en dépit du ralentissement », a déclaré  Ludger Schuknecht, le Secrétaire général adjoint de l’OCDE à la présentation du rapport de l’étude à Pékin dans la capitale chinoise.  « En dépit du ralentissement observé, le taux de croissance devrait être supérieur à 6 % cette année et l’an prochain et l’économie chinoise devrait poursuivre sa convergence vers les économies plus avancées, selon les estimations établies dans cette Étude », indique un communiqué de l’OCDE.

LIRE AUSSI: Eurobonds: 5 choses pour comprendre 328 milliards FCFA mobilisés par le Bénin

La puissance chinoise pourrait devenir un géant aux pieds d’argile.  L’économie de l’empire du milieu reste exposée à un ralentissement et à des facteurs qui menacent de l’affaiblir sérieusement.  « Et pourtant, la Chine est à la croisée des chemins, face à de sérieux facteurs d’adversité intérieurs comme extérieurs pour maintenir solidement sa position sur le long terme », a nuancé le Secrétaire général.

Des réformes en cours pourraient permettre à Pékin de conserver sa force. «  Les politiques publiques doivent chercher à assurer une économie qui fonctionne mieux et soit porteuse d’une croissance stable et inclusive, au profit de tous », recommande Ludger Schuknecht. L’Étude indique la nécessité d’un meilleur équilibre dans les échanges et l’investissement. Réduire des droits de douane à l’importation, l’ouverture du marché chinois aux entreprises étrangères, et des investissements plus accrus dans des secteurs comme l’éducation, la santé et la protection sociale, sont également entre autres recommandations faites à la Chine.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci