Bénin : cri de cœur des travailleurs de la SONACOP à Patrice Talon

Ozias Hounguè
publié le 9 août 2019

Menacée de fermer ses portes pour des raisons de difficultés financières, la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers, par le biais de ses travailleurs, a adressé un appel à l’aide au chef de l’Etat Patrice Talon.

Des travailleurs de la SONACOP lors de leur AG extraordinaire vendredi 9 août

Le président de la République, Patrice Talon appelé au chevet de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (SONACOP). Dans une déclaration lue vendredi 9 août 2019, au cours d’une assemblée générale extraordinaire, les travailleurs de l’entreprise de distribution des produits pétroliers réunis au sein de leur syndicat (SYNTRA-SONACOP), ont demandé au président Talon de prendre des mesures urgentes pour sauver leur société en proie à des difficultés financières. « La SONACOP incarne au Bénin le secteur formel, sa disparition sans une alternative crédible serait une consécration et une légitimation du secteur informel », a laissé entendre Mireille Elvire Hounsegbé, secrétaire générale du SYNTRA-SONACOP.

Selon les travailleurs, les enjeux en cause sont grands et une disparition de la société publique, « ultime recours en cas de crise dans le secteur pétrolier », serait préjudiciable pour de non seulement les employés mais aussi pour la population. Raison pour laquelle, ils lancent « un cri de cœur, un SOS, une plaidoirie », à l’endroit du chef de l’Etat Patrice Talon.

Des pistes pour sauver la SONACOP

Lors de sa sortie médiatique, le syndicat n’a pas qu’appeler le président au secours. Il a aussi donné des pistes solutions pour sortir l’entreprise de son état actuel. Ils proposent entre autres, « la mise à la disposition de la SONACOP d’une lettre de confort sans engagement de payement par l’Etat pour rassurer les partenaires financiers, l’autorisation aux fins de constituer une garantie hypothécaire sur titre foncier de certains biens immobiliers, l’autorisation de la rénovation du pipeline du dépôt Port à travers un partenariat public-privé et l’attribution à 50% de la part du marché des structures de l’Etat ».

 


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci