Bénin/Produits pétroliers : une note de Wadagni inquiète la SONACOP

Ozias Hounguè
publié le 10 août 2019

En assemblée générale extraordinaire ce vendredi 09 août 2019, le syndicat des travailleurs de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (SYNTR-SONACOP), a opiné sur la dernière note circulaire du ministre des finances Romuald Wadagni.

romuald-wadagni Romuald Wadagni, Ministre béninois de l'Economie et des Finances

Le SYNTRA-SONACOP a exprimé vendredi des inquiétudes au sujet de la note circulaire n° 2087C/MEF/DC/SGM/DGB/DSP/SSP du 05 août 2019 signée par le ministre des finances Romuald Wadagni.  Selon ces travailleurs, la note circulaire remet en cause les efforts de l’entreprise de commercialisation de produits pétroliers. « Elle vient paralyser notre élan, notre nouvelle politique de relance des activités et compromet irrémédiablement la continuité de notre exploitation », ont-ils confié.

Si pour eux, le gouvernement béninois en prenant cette décision a des « raisons sérieuses de le faire et en a pris la juste mesure », ils ont la certitude qu’il a manqué certains éléments d’analyse à la prise d’une telle décision. « Mais nous avons la ferme conviction que le Chef de l’Etat à un plan positif pour la survie et la restauration de la SONACOP », a ajouté Mireille Elvire Hounsegbé, secrétaire générale du SYNTRA-SONACOP.

Selon la dernière note circulaire du ministre des finances, Romuald Wadagni, les structures de l’Etat béninois sont désormais autorisées à s’approvisionner en carburants et lubrifiants auprès des sociétés privées à hauteur de 100%. Une note circulaire que ces travailleurs de la SONACOP jugent dangereuse pour la survie de l’entreprise publique de commercialisation des produits pétroliers déjà en proie à des difficultés financières.


Vous pouvez désormais commenter les articles en tout anonymat. toutefois tout commentaire deplacé sera simplement retiré. merci