Frontières Bénin-Nigeria: opportunité pour en finir avec la contrebande, selon UDBN de Prudencio

Banouto
publié le 31 août 2019

Le parti Union Démocratique pour un Bénin Nouveau, présidé par l’ancienne députée Claudine Prudencio, donne sa position sur la fermeture des frontières du Nigeria à ses voisins dont le Bénin.

claudine prudencio udbn Claudine Prudencio, présidente du parti UDBN (Image d'archives)

 

COMMUNIQUE
Depuis quelques jours, notre pays est confronté à la fermeture de ses frontières terrestres communes avec le Nigéria, tout comme d’ailleurs avec d’autres pays limitrophes de ce grand voisin. Les populations frontalières, aussi bien du Bénin que du Nigéria et tous les compatriotes dépendant directement ou indirectement des échanges avec ce pays, vivent des moments difficiles caractérisés par le ralentissement des activités économiques et l’augmentation des prix de beaucoup de produits de grande consommation.

C’est une situation délicate qui ne laisse pas indifférent le parti Union Démocratique pour un Bénin Nouveau. Par le présent communiqué, l'UDBN témoigne toute sa solidarité avec le peuple béninois.
Prenant la mesure de l’urgence, le Président de la République a rapidement échangé avec son homologue du Nigéria pour connaître les motivations de cette décision unilatérale et surtout examiner les voies de dénouement rapide. Le parti UDBN salue cette promptitude de SEM Le Président Patrice Talon et exhorte l’ensemble du gouvernement à poursuivre les efforts nécessaires pour que notre pays ne vive plus de pareilles situations aux conséquences bien lourdes pour les populations. Connaissant la proactivité de notre gouvernement et sa capacité à proposer des solutions techniques adaptées comme démontrées dans le cas de la centrale énergétique de Maria Gléta 2, l’UDBN nourrit le vif espoir que le Bénin trouvera dans cette difficulté temporaire une réelle opportunité pour assainir davantage et durablement le secteur de la contrebande et consolider par ricochet les bases de notre économie. 

Nous exhortons les populations à la patience et à la foi en la réussite des efforts diplomatiques des autorités béninoises en vue d'un retour rapide à la normale. 
Justement dans le cadre des réflexions et initiatives en cours, le parti #UDBN utilisera les canaux appropriés pour remonter à qui de droit ses différentes contributions.
Fait à Abomey Calavi, le 31 Août 2019
La Présidente

 


  • SINGBO
    il y a 1 mois

    On comprend la position politicienne de nos politiciens qui veulent à tout prix prouver à notre président son Excellence P.A.G TALON qu'ils le soutiennent. Mais, ce qui se passe va au delà de toutes ses blagues politiciennes ventrocrates. Excusez les entorses au vocabulaire. Son Excellence sait les efforts que le Nigéria lui demande. Je suis d'avis que nous ne devons pas nous laisser manipuler par quel pays que ce soit mais, nous sommes en face d'un pays certes voisin mais, grand frère. Un pays, qui a changé du point de vue structurel sa gestion étatique. Nous étions informé mais, on a rien fait pour nous alléger la tâche. Son Excellence allez voir DANGOTE nous on a pas besoin d' être au courant des détails. Allez voir BOUHARI de même. C'est un peu d'humilité qui pourra nous sortir de cet engrenage. S bon entendeur demi mot.

  • sultan aziz
    il y a 1 mois

    La pauvre...dame...est obligée...de faire la cour à tous les régimes...avec en toile de fond..préserver les interets...de son cher époux...aworet... De yayi papa bonheur...en votant des lois les yeux fermés...avant d'etre humiliée....elle est contrainte de faire toujours la griote...pour sauver...son mari... C'est de bonne guerrre...meme si la conviction n'y est pas.. Ceux qui me font pitié..ce sont hélas ces milliers de beninois....qui la suivent aussi par interet.....et servant de caution...... On peut etre anti rupturien...et reconnaitre...que...666 est trop fort...pour avoir une certaine maitrise...des beninois..