CEDEAO/Fin du Franc CFA : Lionel Zinsou parle d'un préalable à l’adoption de l’Eco

Ozias Hounguè
publié le Nov 3, 2019

Dans une interview à La Tribune Afrique, l'économiste franco-béninois Lionel Zinsou a évoqué un préalable à l'adoption par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) de l’Eco, nouvelle monnaie en création.

lionel-zinsou-economiste-franco-beninois Lionel Zinsou, économiste franco-béninois

La CEDEAO est-elle prête à adopter l'Eco, la monnaie unique en création ? Lionel Zinsou semble dire que non. Dans une interview à La Tribune Afrique, l'économiste franco-béninois a rappelé que  « la fabrication de l'euro a été le produit d'un long processus ». « On est passé par l'écu qui était une monnaie de compte donc qui ne circulait pas. Il a fallu atteindre une certaine convergence et ratifier de nombreux traités. Ce processus reposait sur un marché unique », se souvient le banquier qui souligne qu' « il faut les mêmes préparatifs et les mêmes convergences en Afrique pour arriver à une monnaie unique ».

Les 15 pays membres de la CEDEAO avaient décidé fin juin 2019, l’adoption d’une nouvelle monnaie, l’Eco. Elle devrait permettre de mettre fin au Franc CFA, monnaie utilisée par huit pays de l’Afrique de l’Ouest.

Selon l’économiste, quoique très avancée, la convergence des économies de la zone reste la principale difficulté à l'adoption de cette nouvelle monnaie en création.  « Amener à la convergence des pays comme la Guinée, le Ghana, la Mauritanie, la Gambie ou la Sierra Leone n'est pas très compliqué, ce sont des pays relativement homogènes, mais il faudra élargir l'Eco par étapes, en commençant par les pays les plus similaires. », nuance-t-il.

Il précise que les efforts de convergence pour l’adoption de l’Eco doivent surtout se faire au niveau du Nigéria, qui représente la moitié du PIB de la CEDEAO. « Le Nigeria a une monnaie fondante alors que les autres pays disposent de monnaies à parité fixe. Alors que la Zone franc n'a quasiment pas d'inflation - comprise entre 0 et 2 -, le Nigeria enregistre une inflation à 2 chiffres », a expliqué Lionel Zinsou.


  • Bambili
    il y a 5 mois

    Ils trouveront toujours, même cent ans après, que ces pays ne sont pas prêts à l'adoption d'une nouvelle monnaie. Ces gens qui ne vivent que pour protéger les intérêts de la France! On en a marre. Nous voulons y aller quoique.