Afrique/John Igué : «la Zone de libre-échange continental est une fuite en avant »

Ozias Hounguè
publié le Nov 5, 2019

Invité du ''Club de l’Économiste'' jeudi 31 octobre 2019, John Igué, professeur titulaire de géographie, a critiqué la Zone de libre-échange continentale (ZLEC) créée par les chefs d’État africains en vue de booster les relations commerciales sur le continent.

Professeur John Igué ne marche pas ses mots. La Zone de libre-échange continental (ZLEC) est une chimère. Selon le professeur titulaire de géographie, la zone de libre-échange a été créée par les chefs d’Etat africains pour juste montrer qu’ils sont actifs. Car, a soutenu Professeur John Igué, des questions essentielles à la mise en place de cette zone n’ont pas été abordées. Il en veut pour preuve, le faible niveau des échanges entre les pays de la CEDEAO. « On ne s’est pas posé la question de savoir pourquoi depuis-là c’est 11% seulement que nous faisons en matière de commerce », a déclaré l’universitaire. Outre la question des échanges, Professeur John Igué met l’accent sur un autre aspect qui a oublié avant la mise en place de la zone : la monnaie. « On n’a pas encore réglé la question monétaire et on préfère créer la Zone de libre échange continental. Vous allez échanger dans quelle monnaie ? », se demande-t-il.

Sur la question des échanges intra-africains, le géographe attire l’attention sur la non complémentarité des économies qui ne favoriserait par le commerce entre les pays membres. « Le Burkina fait du coton, le Bénin fait du coton, le Mali fait du coton. Qu’est-ce que nous allons commercer entre nous ? Puis, on saute ça et on va faire la Zone de libre échange continental », s’est exprimé John Igué pour qui cette zone est une « fuite en avant devant des responsabilités essentielles ».

A qui profite la ZLEC?

Le 07 juillet à Niamey, une cinquantaine de chefs d’État et de gouvernement ont célébré solennellement l’entrée en vigueur de la zone de libre-échange continental en Afrique (ZLEC). Le président Patrice Talon avait profité de cette réunion de l’Union Africaine pour signer l’adhésion du Bénin à la ZLEC.

Dans son intervention, le géographe qui ne croit pas en cette réforme économique a expliqué que la Zone de libre-échange ne profiterait pas à tous les Etats membres. « Le Nigéria, la Tunisie, l’Afrique du sud et l’Égypte, voilà les pays qui sont intéressés par la Zone de libre-échange continental », fait-il remarquer, indiquant que les autres pays serviront simplement de débouchés par les gros pays.

 

 


  • Ruth
    il y a 2 mois

    Just desire to say yur article is as amazing. The clarity in your post is simply spectacular and i could assum you are an expert on this subject. Fine with your permission aolow me to grab your RSS feed to keep updated with forthcoming post. Thwnks a million and please keep up the enjoyable work. https://gor1lla-casino.com/ parimacht

  • Malcolm
    il y a 8 jours

    I am curious to find out what blg platform you aree working with? I'm having some minor security problemns with my latest blog and I would like to find something more risk-free. Do you have any solutions? Turinjabol buying steroids injectable anabolic steroids