Indépendance du Franc Cfa: la France répond au président béninois Patrice Talon

Donald Kevin Gayet (Stag)
publié le 9 novembre 2019

Le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire a réagi vendredi 8 novembre 2019 aux déclarations du chef d’Etat béninois, Patrice Talon, sur la fin de la domiciliation des réserves d’échanges du franc CFA (Afrique de l’ouest) au niveau du trésor français.

patrice talon et francs cfa Patrice Talon, président du Bénin

 

La réponse n’a pas tardé du côté français. « Ce n’est pas à la France de faire des propositions ou d’imposer quoi que ce soit. Nous sommes là pour garantir un maximum de stabilité économique », a laissé entendre sur RFI vendredi 08 novembre 2019, Bruno Lemaire, ministre français de l’Economie suite à la volonté affichée du président de la République du Bénin, Patrice Talon de mettre fin à la domiciliation des réserves de change du franc Cfa auprès du trésor français.

Selon l’Argentier national français, son pays ne joue que le rôle de protecteur. « Si une majorité des Etats membres de la zone franc CFA veulent avancer vers une réforme ambitieuse, nous répondrons, oui. C’est ce que nous avons toujours dit », a martelé Bruno Le Maire. Il ajoute que « l’initiative appartient exclusivement et souverainement aux Etats membres de la zone franc CFA ». « Nous nous sommes là pour que les Etats membres puissent se développer économiquement. C’est le cas de beaucoup d’entre eux », a-t-il assuré.

« Déjà acté »

Le président Patrice Talon, lors de son entretien sur RFI et France 24, a partagé la volonté de ses pairs et lui de mettre fin au maintien des réserves du franc CFA auprès du trésor français. « Cette réforme qui veut qu’il n’y ait plus de compte d’opération et que la BCEAO (Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest,ndlr) ne garde plus une partie de ses réserves d’échanges auprès du trésor français est souhaitée de tous y compris par le président Macron. Nous sommes tous d’accord là-dessus à l’unanimité pour mettre fin à ce modèle qui en fait, techniquement n’était pas un problème », avait déclaré le chef d’Etat béninois dans l’entretien diffusé jeudi 7 novembre.

« Je peux vous dire que c’est déjà acté.La France va aussi se retirer des structures de gouvernance de la monnaie », assurait-il.


  • Nenkam Fernant
    il y a 13 jours

    Est-ce possible la souscription d'un abonnement par virement Orange ou MTN money ?